publicité

« C’est l’entreprise qui crée l’emploi » (Didier Fauchard, MEDEF-Réunion)

Délais de paiement, aides aux entreprises, attractivité de la Réunion, formation professionnelle… autant de sujets qui seront évoqués lors de l’assemblée générale du MEDEF-Réunion, ce mardi. Son président, Didier Fauchard, était l’invité de la matinale radio sur Réunion La 1ère.

Didier Fauchard, invité de la matinale © Philippe Dornier
© Philippe Dornier Didier Fauchard, invité de la matinale
  • Philippe Dornier
  • Publié le , mis à jour le
Les besoins des entreprises à la base de la réforme de l’apprentissage : ce principe, décrié par certains comme une offrande au patronat, Didier Fauchard le défend : « C’est l’entreprise qui crée l’emploi. La plupart des élèves ignore les métiers qui embauchent. On les met dans des voies qui ne leur conviennent pas, alors qu’un certain nombre d’emplois ne sont pas pourvus. »

Les délais de paiement… attention danger
 
Considérés comme la première difficulté par le patron des patrons réunionnais, « les délais de paiement de la part des collectivités, très largement supérieurs à 6 mois, mettent les entreprises en danger. On a proposé un nantissement de créance. Une proposition qui n’a toujours pas abouti. »
 
« Pas les pleurs d’un enfant gâté »
 
Concernant le Livre Bleu, conclusion des Assises des Outre-mer, qui sera remis jeudi à Emmanuel Macron, le MEDEF « a contribué en répétant ce message important : quand on parle d’aide à l’outremer, c’est pas les pleurs d’un enfant gâté. C’est simplement d’être sur un pied d’égalité vis-à-vis des entreprises de métropole. »
 
Attirer des investisseurs
 
« Il n’y a que l’activité qui créera de l’emploi », selon Didier Fauchard. « Si on veut aller plus loin, il faut s’internationaliser. Pourquoi voulez-vous venir investir à La Réunion quand d’autres pays vous offrent de meilleures conditions ? » Les solutions ? « La formation. Le deuxième élément : mettre à disposition des entreprises du foncier pour qu’elles puissent s’installer. Et puis, le tourisme. On a une chance extraordinaire d’avoir sur 2.512 km² du vert, du bleu, un volcan. »

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play