"C'est un soir de défaite, il faut l'accepter", déclare Didier Robert président sortant du conseil régional de La Réunion

élections 2021
Didier Robert reconnaît sa défaite au second tour des élections régionales, dimanche 27 juin.
Didier Robert reconnaît sa défaite au second tour des élections régionales, dimanche 27 juin. ©Imaz Press

"C'est un soir de défaite, il faut l'accepter", déclare le président sortant du conseil régional de La Réunion, Didier Robert, sur Réunion La 1ère. Après onze ans après la  Pyramide inversé, il est battu ce dimanche 27 juin, par Huguette Bello.

Après deux mandats, Didier Robert reconnait sa défaite ce dimanche 27 juin, après le second tour des élections régionales à La Réunion. Huguette Bello est arrivée en tête avec 51,85% des suffrages devant Didier Robert qui recueille 48,15 %, selon les résultats définitifs.

Regardez sa déclaration sur Réunion La 1ère :

Elections régionales : Didier Robert reconnaît sa défaite

 

"De belles voies d’espérance"

A partir du moment où l’on s’engage dans la vie politique, il faut accepter les défaites, comme les victoires. Et puis il y a de belles voies d’espérance qui s’ouvrent. Nous sommes arrivés largement en tête sur Saint-Denis. Ce soir, je veux garder la détermination qui est la mienne. J’ai foi en mon île, j’aime les Réunionnais et les Réunionnaises et quelles que soient les responsabilités que j’aurais demain, je serais toujours aux côtés de ceux qui veulent avancer pour La Réunion.

Didier Robert

 

 

Dans un communiqué, Didier Robert a ensuite ajouté : "La Réunion est partagée, les Réunionnais sont clairement partagés et leurs voix se sont réparties, on le voit, entre deux visions, deux programmes pour La Réunion". "La démocratie s’est exprimée et il faut humblement la respecter".

Retour sur sa carrière

Didier Robert, 57 ans, aura passé onze années à la Pyramide inversée. Né à Saint-Pierre, il part en métropole faire ses études et revient à La Réunion en 1987 avec un diplôme de Sciences politiques. Didier Robert occupe alors plusieurs postes à la mairie du Tampon dans l’ombre d’André Thien-Ah-Koon. Il sera son adjoint de 2001 à 2006, puis conseiller régional de 2004 à 2007. Didier Robert devient maire du Tampon et président de la communauté de communes du Sud en 2006.

En 2010, il est élu président du conseil régional de La Réunion, et démissionne de ses mandats de maire et de député. Après avoir perdu la présidence d’intercommunalité, il devient sénateur en 2014 à la faveur d’une démission. Réélu à la tête de la région en 2015, face à Huguette Bello, il renonce en 2017 à briguer un nouveau mandat parlementaire. Candidat aux élections municipales de 2020 à Saint-Denis, il a perdu face à Ericka Bareigts. Ce soir, c'est une nouvelle défaite pour Didier Robert.