Campagne sucrière : prudence sur les routes en présence des engins agricoles

sécurité
Bois Rouge Canne campagne sucrière Premières livraisons de cannes avant les phases de test à l'usine de Bois Rouge
Livraison de cannes à l'usine de Bois-Rouge. ©Daniel Fontaine
Le ballet des cachalots, tracteurs et autres engins agricoles a repris sur les routes de La Réunion, depuis l’ouverture de la campagne sucrière 2022, lundi 25 juillet. Des engins que les automobilistes côtoient donc au quotidien, parfois même sur des axes à grande vitesse.

Durant les 6 mois de la campagne sucrière, un arrêté préfectoral accorde une dérogation aux tracteurs, cachalots et autres engins agricoles pour leur permettre d’emprunter la quatre voies.

Bien que certains aient une vitesse inférieure à 40 km/h, sur un axe routier à la vitesse autorisée allant parfois jusqu’à 110 km/h, ces véhicules peuvent ainsi rouler partout, et 24h/24. Ils doivent respecter la réglementation, notamment sur les feux de signalisation et utiliser des gyrophares.

Appels à la prudence sur le routes

Pendant cette longue période, les autres usagers de la route doivent redoubler de vigilance et adapter leur comportement sur la route, insiste Parvine Lacombe, directrice de cabinet du préfet de La Réunion. La vitesse doit ainsi être maîtrisée et les distances de sécurité respectées.

Depuis l’ouverture de la campagne en début de semaine, les autorités renouvellent les messages d’appel à la prudence sur les routes.