Campagne sucrière : une verbalisation abusive des tracteurs selon la FDSEA

agriculture
tracteur cannes Bois Rouge 250718
©Michelle Bertil (Réunion la 1ère)
Plus d'une dizaine de verbalisations ont été dressées à l’encontre de conducteurs de tracteurs pour "défaut de signalisation de sécurité". La FDSEA dénonce la situation car le texte ne les concerne pas.

Les allées et venues des tracteurs ont repris leur ballet saisonnier depuis le lancement de la campagne sucrière fin juillet. Et avec eux, les contrôles des forces de l’ordre pour s’assurer de la sécurité des autres usagers de la route. Dans l’Est et dans le Sud dans l'ile, ils sont un peu plus d’une dizaine de conducteurs à avoir écopé d’une contravention pour défaut d’affichage de la mention "angle mort".

Regardez le reportage de Réunion la 1ère :

Campagne sucrière : des tracteurs dans le collimateur

            

Véhicules excédant 3,5 tonnes

Cette obligation d’affichage ne concerne pas les véhicules agricoles selon la FDSEA. "Il y a eu le décret du 7 novembre 2020 qui concerne les autocollants d'angle mort sur les véhicules excédant 3,5 tonnes, explique Emmanuel Taillamée, le secrétaire général de la FDSEA. L'article 1 stipule bien que les véhicules agricoles ou les véhicules d'entretien de la route ne sont pas concernés par cette législation".

                

Transmettre à la sous-préfecture

La FDSEA appelle donc les agriculteurs à faire remonter les informations de terrain s’ils ont, eux aussi, fait l’objet de ce type de contravention. "Là, il y a eu des verbalisations, donc c'est pour ça qu'on attire l'attention des agriculteurs, poursuit Emmanuel Taillamée. Donc on leur demande de se rapprocher de la FDSEA pour qu'on puisse remettre ces papiers à la sous-préfecture".

En revanche, le syndicat demande aux agriculteurs de bien respecter les spécificités de sécurité liées à leurs engins, particulièrement en cette période de campagne sucrière, à savoir l’usage de gyrophares, et un bon arrimage du chargement pour les cannes entières.