Carburants : la remise de 20 centimes de Total va-t-elle déstabiliser le système à La Réunion ?

consommation
Les prix des carburants sont à la hausse dans les stations-services de La Réunion
Une station service à La Réunion. ©Olivier Murat
A La Réunion aussi, le groupe TotalEnergies compte appliquer une ristourne de 20 centimes sur le prix des carburants en septembre et octobre. Quelles conséquences pour le système local où un prix maximum est fixé par l’Etat tous les mois ?

Le groupe TotalEnergies Total appliquera bien sa remise de 20 centimes par litre de carburants à La Réunion à partir du 1er septembre.

Une offensive commerciale

TotalEnergies tient à préciser que "la Compagnie est prête à pratiquer le rabais dans les DOM TOM en concertation avec les autorités locales". Cette précision de "concertation" est importante car pour certains cette ristourne pourrait bien déstabiliser le système local.

Cette ristourne une bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des Réunionnais, mais c’est aussi une offensive commerciale. Faudra-t-il s’attendre à des files d’attente de voitures devant les stations Total de l’île ?

Des prix maximum fixés

A La Réunion, le prix des carburants est fixé tous les mois par l’Etat et c’est un prix maximum qui est acté. Par un vieux consensus existant, ce prix est considéré comme fixe. Rien à voir avec l’Hexagone où les prix varient en fonction du pétrolier.

"Une menace pour les emplois"

Sur ce dossier, le Syndicat Réunionnais des Gérants de stations préfère, pour le moment, s'abstenir de réagir. Mais certains gérants de stations-services d’enseignes autres que Total expriment quand même leurs craintes.

"Les gens iront chez Total car ça sera moins cher, chez moi ça sera désert, ça va impliquer une baisse du chiffre d’affaire, assure Vincent Vellayoudom. Il faudra alors réduire mon personnel et il n’y aura plus de pompistes. C’est une menace sur les emplois. Dans un premier temps, je mettrais mes 25 salariés en congés et ensuite on risque le chômage partiel".

"Nous devons réussir à avoir le même prix que Total pour défendre l’emploi et le modèle économique réunionnais, assure-t-il. Toutes les compagnies doivent être au même prix".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Total baisse les prix et les autres ?

Respecter la concurrence et le pouvoir d’achat

Même inquiétude de la part du député de la 6ème circonscription, Frédéric Maillot. "Qu’en est-il des autres gérants de stations-service qui ne font pas partie du réseau Total ? s’interroge le député Nupes de La Réunion. Il faut que l’on respecte cette concurrence, mais il faut aussi que le combat continue pour que nous puissions gagner du pouvoir de vivre".

Une réunion d’urgence ?

Pour le député LFI Jean-Hugues Ratenon,"l’application de la baisse de 20 centimes de TotalEnergies va poser un problème pour les autres compagnies pétrolières, notamment Vito, Engen et OLA". "Je demande une baisse significative des prix des carburants sur l’ensemble des stations-services", ajoute-t-il. Le député de la 5ème circonscription en appelle ainsi à "la responsabilité du Préfet" et lui demande "de réunir en urgence toutes les compagnies pétrolières pour une baisse généralisée des prix à la pompe".

Déjà une baisse des prix lundi

En attendant l’offre de rabais de 20 centimes pendant les mois de septembre et octobre (et de 10 centimes en novembre décembre), les prix à la pompe seront déjà en forte baisse lundi 1er août. Ils afficheront à 1 euro 76 le litre de sans plomb, et 1 euro 49 celui de gazole.