publicité

Casanova Agamemnon libérable !

Le collège d'expert chargé de se prononcer sur la possible libération de Casanova Agamemnon vient de rendre un avis favorable. Le Réunionnais, plus ancien détenu de France, est incarcéré au centre de détention de la Pointe-des-Galets où il s'est marié le 27 novembre 2017. 

Le Réunionnais Casanova Agamemnon a purgé l'essentiel de sa peine dans l'Hexagone. © DR
© DR Le Réunionnais Casanova Agamemnon a purgé l'essentiel de sa peine dans l'Hexagone.
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Casanova Agamemnon, 68 ans, vit derrière les barreaux d'une prison depuis plus de 48 ans. Le Bénédictin a été interpellé en 1969 pour le meurtre du patron du restaurant dionysien dans lequel il travaillait.
Condamné par la cour d'assises de La Réunion à la réclusion criminelle à perpétuité, il est envoyé une première fois dans les prisons de haute sécurité de métropole. Il bénéficie d'une libération conditionnelle en 1985. La chance pour Casanova de revenir dans son île. Mais en février 1986, l'histoire dérape à nouveau. Au cours d'une dispute avec son frère, il saisit une arme, tire et le tue.

Il tue son frère puis s'évade

Incarcéré à La Réunion, il parvient à s'évader en 1987. Une cavale d'une semaine, pendant laquelle Casanova Agamemenon se serait livré à des délits et un crime, le viol de la femme d'un policier...
La chasse à l'homme aboutit à son interpellation à Saint-Benoît. Une arrestation difficile, l'un des policiers est contraint de lui tirer à deux reprises dans les jambes pour le neutraliser.
Nouveau et dernier passage devant la cour d'assises de La Réunion. Il est condamné à dix ans de réclusion criminelle en juillet 88 avant d'être renvoyé vers la métropole au mois de novembre de cette année.

La décision favorable rendue le 1er juin 2018

Agamemnon tombe doucement dans l'oublie et, sans bruit, loin de La Réunion devient le plus ancien prisonnier de France. En 2014, il obtient son retour dans son île natale. Il est incarcéré à la maison d'arrêt du Port. C'est derrière les murs de la Plaine-des-Galets qu'il reprend espoir en l'avenir. C'est d'ailleurs là, qu'il épouse Nadège le 27 novembre 2017. Janvier 2018, il se rend à Fresnes pour se soumettre à un nouveau test d'évaluation qui doit déterminer s'il est accessible à une libération conditionnelle. Le 1er juin 2018, la décision favorable pour une libération avec un aménagement de peine est tombée. Reste à savoir quand, et comment cette décision sera mise en œuvre.

Casanova Agamemnon bientôt libre
Reportage  -  Réunion La 1ère  -  Aurélie Constant

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play