Une cellule psychologique pour les marins

faits divers
Proue ouverte du Puffin
©FF (Réunion .1)
Le capitaine et les 4 marins du navire de pêche, qui est entré en collision avec un cargo dans la nuit de lundi à mardi, vont être accompagnés. Sains et saufs, ils sont pris en charge par des médecins depuis leur retour à terre hier matin.
 
Ils vont bien mais sont encore très choqués. Les 3 marins français et les 2 malgaches du navire de pêche sont certes sains et saufs, mais restent perturbés par ce qu’ils ont vécu.

Mardi matin, vers 3h du matin, la collision entre leur embarcation de près de 12 mètres et un porte-conteneurs est signalée au CROSS. Secourus, ils seront ramenés à terre. S’ils ne présentent pas de blessures physiques, l’accident n’en a pas moins été éprouvant pour eux.
 
Collision entre un navire de pêche et un cargo
©Thomas Lemoullec (Réunion la 1ère)
Ainsi depuis hier, ils sont accompagnés. Certains ont pu voir un médecin dès hier matin, mardi. Et tous ont eu, ce mercredi matin, un entretien avec la cellule psychologique mise en place à leur attention. Les 3 marins français doivent encore être reçus par la médecine des gens de mer.

Selon François-Xavier Crosnier-Mangeat, le directeur général du groupe Réunimer, armateur du navire, il n’est pour l’instant pas question de reprise du travail. Cela se fera quand les marins y seront prêts, ajoute-t-il.

Pour l’heure, il explique que le bateau est toujours à sec au Port de la Rivière-des-Galets, mais qu’il devrait être acheminé vers Port-Louis à Maurice. La possibilité d’effectuer des réparations et leur coût doivent encore être évalués.

Une enquête a été ouverte dès hier matin, mais les circonstances de la collision restent encore inconnues. C’est la première fois que le groupe Réunimer rencontre une telle situation.
 
Collision entre un navire de pêche et un cargo
©Thomas Lemoullec (Réunion la 1ère)

(Re)Voir le reportage de Jean-Marc Seguin
 
©reunion