Le Champlain, le nouveau patrouilleur de la marine nationale, est à bon port

sécurité
Chamblain une
©Hubert Debeux (Réunion 1ère)
Le Champlain, patrouilleur multi-missions, est enfin arrivée à La Réunion. Ce bâtiment flambant neuf vient renforcer la flotte française dans l’océan Indien pour surveiller une zone immense. Il était très attendu !
L’accueil du Champlain est à la hauteur de l’évènement. Le nouveau patrouilleur multi-missions de la marine nationale a été accueilli en grande pompe (NDLR : à eau). Parti de Brest début mai, il a traversé la méditerranée, puis a emprunté le canal de Suez pour descendre dans l’océan Indien vers La Réunion.
Ce bâtiment, de 65 mètres de long et 14 de large, peut atteindre 13 nœuds, soit environ 24 kilomètres heure.
Il a surtout l’avantage énorme de pouvoir naviguer pendant 30 jours sans ravitaillement.
Chamblain 2
©Hubert Debeux (Réunion 1ère)
Un renfort de poids
Chamblain 3
©Hubert Debeux (Réunion 1ère)
Selon les données du chantier naval, le Chamblain est opérationnel 250 jours par an. Une large plage d’utilisation nécessaire dans la zone sud de l’océan indien, si la marine Nationale veut être efficace.
Pour ce grand jour, le Chamblain a été accueilli par la frégate de surveillance Nivôse, le Baluda  et le Volcan, sans oublier la vedette de la SNSM.
Les unités aériennes des FAZSOI étaient associées à la fête et ont survolé le nouveau patrouilleur en signe de bienvenue.
Chamblain 3
©Hubert Debeux (Réunion 1ère)

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live