Les chiffres de la dengue risquent d’être sous-évalués en raison de la crise sociale

dengue
Dengue démoustication
©Réunion la 1ère
La dengue continue de sévir à La Réunion. Trois nouveaux cas ont été signalés entre le 19 et le 25 novembre, mais les autorités craignent que d’autres cas n’aient pu être signalés en raison des barrages des Gilets Jaunes et de la crise sociale.
Le virus de la dengue persiste encore à La Réunion. Au total, 6 681 cas de dengue ont été confirmés depuis le début de l’année. Trois nouveaux cas ont été signalés entre le 19 et le 25 novembre, à Saint-Louis et Saint-André.
 

Pas d’accès aux cabinets médicaux

Dans un communiqué, l’ARS, l’Agence Régionale de Santé et la Préfecture expliquent qu’à cause des blocages liés aux manifestations des Gilets Jaunes et des difficultés de circulation, "il est probable que certains cas de dengue n’aient pas fait l’objet d’une consultation chez un médecin et d’un diagnostic au laboratoire". Les accès aux cabinets médicaux et centres de santé ont en effet été restreints ces derniers jours.
 

Chiffres sous-évalués

Les autorités soulignent que les "chiffres des deux dernières semaines pourraient donc être sous-évalués". Elles rappellent également "l’importance de consulter dès que possible son médecin traitant en cas d’apparition de symptômes de la maladie tout en continuant de se protéger pour ne pas contaminer son entourage".

Le mouvement des Gilets Jaunes à également perturbé les campagnes de démoustication à La Réunion. Trois décès liés à la dengue ont été signalés depuis le début de l’année.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live