"Choose La Réunion" : Emmanuel Macron veut placer La Réunion au cœur de l’axe indo-pacifique pour créer de l’emploi

président de la république
Le discours d'Emmanuel Macron à la Nordev, à Saint-Denis.
Le discours d'Emmanuel Macron à la Nordev, à Saint-Denis. ©Olivier de Larichaudy
Au sommet "Choose La Réunion", le président de la République, a tenu un discours à la Nordev, mercredi 23 octobre. Emmanuel Macron veut réaffirmer la place de La Réunion au cœur de l’axe indo-pacifique et affirme que c'est un moyen de créer de l'emploi et lutter contre la vie chère.
Devant des élus, des chefs d’entreprise et des investisseurs, venus d’Asie, d’Afrique, mais aussi des Seychelles et des Comores, le président de la République a tenu un discours de plus d’une heure, lors du sommet "Choose La Réunion", ce mercredi 23 octobre, à la Nordev, à Saint-Denis. Il n’a pas fait d’annonce, mais a voulu réaffirmer "la place de la France dans le bassin indo-pacifique".

Emmanuel Macron a qualifié cette rencontre "d’atypique" qui ramène à "un puissant héritage". Selon lui, "la culture des rivages a fait de l’océan indien un trait d’union entre les côtes d’Afrique, d’Inde et d’Asie". "C’est l’union de ces forces que nous construisons dans un espace commun qui reste à inventer". Emmanuel Macron estime que La Réunion a un rôle central à jouer dans la région et qu’il lui permettra de développer l’emploi.

Retrouvez ici le discours d'Emmanuel Macron à la Nordev :  

Une réponse à la vie chère et l’emploi

Le président de la République reconnaît que : "ça peut être étrange" de venir. "Il fait cette réunion et nous parle pas des problèmes". Selon lui, pour répondre aux problèmes de La Réunion, "il faut créer plus d’emploi, de productivité, et de concurrence pour faire baisser les prix dans l’alimentaire", et les autres secteurs. Il affirme que cela passe par l’aide aux "chefs d’entreprises de tous les secteurs à travailler davantage dans la région, à trouver de nouveaux marchés, à accéder aux marchés stratégiques, à exporter davantage et créer de l’emploi et ouvrir aussi le territoire réunionnais à des investisseurs de la région".

"La réponse à la vie chère est dans la capacité à inscrire La réunion dans cet espace régional"
, affirme Emmanuel Macron. "La Réunion doit donner une ambition à cet ensemble pour créer de l’emploi dans la région. Créer des projets communs et choisir notre avenir".
 

Le développement de l'axe indo-pacifique 

Le chef de l’Etat a développé ses axes de priorités pour développer cet axe indo-pacifique, un "espace stratégique", "où nous avons une carte inédite à jouer". "La région indo-pacifique est l’épicentre du commerce maritime mondiale", assure-t-il. Elle est en train de devenir le carrefour de demain sur le plan des routes maritimes et l’est déjà sur les câbles sous-marins, les réserves hallieutiques et les trésors de biodiversité qu’elle recèle, estime-t-il.
 

Stratégie économique, développement durable, échanges

Pour le chef de l’Etat, le premier pilier de cette stratégie économique est la connectivité et les infrastructures ; le deuxième pilier est le développement durable sur les énergies, les villes durables, l'agro écologie. Le troisième pilier est le renforcement des échanges humains, touristiques, universitaires, scientifiques.

Emmanuel Macron estime aussi que la France doit être garante de la sécurité et la stabilité dans la zone. Pour ce discours au forum économique "Choose La Réunion", le président de la République n’a pas fait d’annonce. Il a réaffirmé sa volonté d’un développement économique qui doit passer par la transformation de l'île en "hub" de l'Océan indien.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live