réunion
info locale

Le CHU se mobilise pour le don d'organes

santé
Don d'organes : " Maintenant, c'est le bon moment..."
22 juin : 14ème journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, et de reconnaissance aux donneurs ©DR
Le CHU de La Réunion et les organismes de coordination de don d'organes tentent d'attirer l'attention sur cette problématique à l'occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organe, la greffe et de reconnaissance aux donneurs. 
A l'occasion du 22 juin, journée nationale de réflexion sur le don d'organe, la greffe et de reconnaissance aux donneurs, les équipes du CHU sont mobilisées afin de sensibiliser les Réunionnais à l'importance du don d'organes. Les équipes des coordinations seront présentes sur les quatres sites de Saint-Benoît, Saint-Paul, Saint-Denis et Saint-Pierre. L'objectif est vraiment de faire comprendre qu'un Réunionnais a beaucoup plus de chance d'avoir un jour besoin d'une greffe qu'un Français moyen. Chaque don est donc important, voilà pourquoi le délai de prise en charge d'un donneur vers le bénéficiaire est un des plus rapides de France, ce qui souligne l’efficacité des équipes soignantes dans la chaine de la greffe.

Un taux de refus de don plus important qu'en métropole
Le département souffre d'un manque chronique d'organes et en particulier de reins. Aujourd'hui 2000 personnes sont dialysées pour cause d'insufisance rénale et plusieurs centaines sont en attente de greffe, certaines depuis plusieurs mois. La principale cause de ce manque est bien sûr un taux de refus plus élevé qu'en métropole, à cela s'ajoute une plus grande proportion de malades réquérant une greffe. Ce taux d'opposition était de 55% pour l'année 2017, contre 34% en métropole. il faut cependant noter que cette proportion tend à diminuer en ce début 2018, ce qui permet mathématiquement le nombre de greffes. En France le don d'organes est très encadré, la loi repose sur trois grands principes : le consentement présumé, l’anonymat et la gratuité. Chacun est donneur de ses organes après sa mort. Si quelqu’un ne veut pas faire don de ses organes après sa mort, il doit s’inscrire sur le « registre national des refus ».


Le programme de ce vendredi 22 juin 2018 :

AU GHER :

De 09h à 16h30 : actions de sensibilisation et d’information, diffusion de films dans le hall du GHER
De 16h30 à 18h : conférence débat / bilans du réseau de don d’organes et de tissus et activité de greffe rénale 2017 de l’île de La Réunion (témoignage d’un greffé rénal).

AU CHU Nord :

De 09h à 15h30 : actions de sensibilisation et d’information dans le hall d’accueil

Au CHU Sud :

De 09h à 15h30 : actions de sensibilisation et d’information dans le hall d’accueil

A Saint Paul au Centre Hospitalier Gabriel Martin :

De 09H à 15h30 : actions de sensibilisation et d’information dans le hall d’accueil
Publicité