réunion
info locale

CIO menacés de fermeture : manifestation devant le rectorat

éducation
2018.06.05 Marie-Christine De Naeyer (porte-parole du Collectif des psychologues de l’Education Nationale)
©Réunion la 1ère ( Philippe Dornier)
Les Centres d'Information et d'Orientation vont-ils fermer ? C'est la crainte du Collectif des psychologues de l'Education Nationale (PsyEN), qui manifeste ce matin au rectorat. Sa porte-parole, Marie-Christine De Naeyer, était l'invitée de la matinale sur Réunion La 1ère radio.
Dans le collimateur du Collectif des psychologues de l'Education Nationale (PsyEN) : le projet de loi '' pour la liberté de choisir son avenir professionnel ''. Premier reproche formulé, " il n'y a eu aucune concertation avec les personnes concernées. C'est notre lieu de travail qui fermerait avec ce transfert de compétence au niveau des Régions. "

Retrait des établissements scolaires

" Depuis quelques semaines, une bonne partie d'entre nous ne va plus dans les établissements " relate Marie-Christine De Naeyer. Objectif : " promouvoir l'existence des CIO et faire venir les familles jusqu'à nous. Ce lieu neutre, gratuit, permet aux élèves de se sentir écoutés, sans le jugement des enseignants parfois. "

Recours aux instituts privés ?

Ils seront les grands gagnants de cette réforme, d'après le Collectif : " On le voit déjà d'ailleurs. Par exemple, dans le cadre de ParcourSup, pour rédiger une lettre de motivation, des élèves sont allés dans des centres privés pour se faire aider. " Coût d'un bilan d'orientation : 400 à 800€, pas à la portée de tout le monde.
Intérêt de l'élève… ou besoins économiques ?

" Le risque de la régionalisation, c'est qu'on ne parte plus du tout de l'intérêt de l'élève, mais des besoins économiques, différents d'une région à une autre " s'inquiète Marie-Christine De Naeyer. D'autant qu'un métier pour la vie, c'est fini : " Nous avons besoin d'apporter au jeune une construction de son projet. Et ça, j'ai peur que personne ne puisse le faire en-dehors de nous. "
Publicité