Le cirque Zavatta se prépare à l'arrivée de la forte tempête tropicale

cyclones
le cirque zavatta attend Carlos
©Michelle Ozoux
Bob, Elsa et Picola, les lions sont dans leur cage, très calmes. Le chameau et le lama se rafraichissent tranquillement sous les quelques gouttes de pluie. Tout va bien du côté du cirque Zavatta qui attend Carlos.
Natacha Rozel, la directrice du cirque n’est pas inquiète car des tempêtes et des cyclones, elle en a déjà vus : aux Sables d’Olone, la ville du Vendée Globe en 2013 et à l’île Maurice, les pluies meurtrières du 30 Mars de la même année.
Le chapiteau peut lui résister à des vents de 100 à 120 kms/h mais elle ne prendra pas de risque si les rafales étaient trop fortes.
Elle suit de près avec son équipe de trapézistes, de jongleurs et d’acrobates l’évolution de la forte tempête tropicale au large des côtes. 
Ce Lundi matin, les gradins, les régies son et lumière, les accessoires et entrées des artistes sont démontés.
Le chapiteau d’une surface de 390 m2 va pour l’instant rester debout, mais il peut-être descendu en un quart d’heure, protégé par les bus et les remorques qui servent de caravanes aux personnels.
Le cirque Zavatta a donné 8 représentations depuis son arrivée à la mi-janvier sur Saint-Denis. Dés que Carlos aura plié bagage , il aura plaisir à retrouver son public.
le cirque se prépare au passage de Carlos