Colis de Noël : La Poste affronte la Peak Periode

société
Colis et courriers arrivés par bateau
Colis et courriers arrivés par bateau ©Laurent Figon

D'octobre à mi-janvier, les services postaux de La Réunion multiplient par dix leurs besoins mensuels de fret suite à l'accroissement des envois de colis pour les fêtes de fin d'année. C'est ce que la Poste appelle la Peak Période. 

Avec les fêtes de fin d'année, La Poste de La Réunion doit gérer 200 tonnes de fret. Durant la Peak Période, qui va d'octobre à mi-janvier, le flux de colis passe de 3 000 envois d'ordinaire à presque 10 000 envois sur le seul mois de décembre. Un accroissement d'importation notammment lié aux cadeaux de Noël envoyés vers La Réunion, soit par les proches soit ceux achetés via des sites de vente en ligne. 
 

Le boum des colis de fruits vers l'hexagone


Décembre est également la période propice à l'envoi de colis de fruits vers l'hexagone. La saison s'y prête : mangues, letchis et autres fruits de la passion sont envoyés aux proches pour égayer leurs tables et raviver leurs papilles alors que le froid est mordant à l'extérieur. L'occasion également de rappeler de bons souvenirs à ceux qui ont sauté la mer.

L'exportation de colis en décembre atteint ainsi les 10 tonnes par jour, voire 13 à 14 tonnes depuis le début de la semaine indique La Poste Réunion. 

Le reportage de Jean-Claude Toihir et Laurent Figon

Embouteillages des colis à la poste

 

 

 

Un dispositif mis en place pour éviter les embouteillages


Afin d'éviter les retards dans l'envoi ou la réception des colis, les services postaux ont mis en place des opérations automatisables ainsi que des ilôts dédiés aux envois dans les bureaux. Ainsi, si un colis est envoyé le 21 décembre au plus tard, il devrait arriver sans encombre chez son destinataire dans l'hexagone avant Noël assure La Poste. 

Elle a également mis en place un dispositif renforcé pour faire face à l’augmentation des demandes, à hauteur de 15 millions d’euros pour l’Outre-mer.
 


La levée des motifs impérieux pour voyager, depuis ce mardi 15 décembre 2020, permet ainsi la livraison à temps des colis de Noël avec la reprise du trafic aérien.
 

 

 

Envoi et transport de végétaux depuis La Réunion


Le territoire continental de l’Union européenne se protège contre les ravageurs des cultures qui pourraient être introduits en provenance de pays extérieurs à l’Union Européenne, ou d’autres territoires européens situés dans des espaces phytosanitaires, différents comme La Réunion ou les autres départements d’outre-mer.

Ainsi, pour pouvoir être transportés, ou envoyés, vers le territoire continental européen, dont la France hexagonale, les végétaux, fruits, légumes et produits végétaux transportés dans les bagages des voyageurs et les colis doivent donc répondre à certaines conditions.

En application des dispositions réglementaires, et en raison de la présence d’organismes nuisibles aux végétaux sur notre territoire, telle que la mouche orientale des fruits, il n’est pas possible de transporter ou d’envoyer des mangues, des agrumes dont les combavas, des poivrons et des piments.
 

Fruits et végétaux interdits dans les colis
©DAAF


Certains végétaux peuvent être envoyés vers l’union européenne, dont la France hexagonale, dans vos bagages ou par colis, sans aucune déclaration, formalité ou limitation de quantité. Il s’agit des bananes, ananas, coco, durian et dattes.
 

Fruits et végétaux autorisés dans les colis
©DAAF


Certains végétaux peuvent voyager s’ils sont accompagnés d’un certificat phytosanitaire, document officiel qui est délivré par les services de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) après un examen des végétaux.

Les végétaux suivants peuvent être transportés à destination du territoire continental de l’UE, y compris la France hexagonale, à condition d’être accompagnés d’un certificat phytosanitaire : letchis, fruits de la passion, tous les autres végétaux.
 

Végétaux et fruits autorisés dans les colis avec restriction
©DAAF


Si vous souhaitez envoyer un colis avec ces végétaux c’est très simple, les opérateurs professionnels du colisage proposent des solutions en conformité avec la réglementation et effectuent les démarches pour vous. Les autorités conseillent ainsi de se rapprocher d'un professionnel qui se chargera d’accomplir les formalités administratives phytosanitaires, dans le respect de la réglementation européenne.