Comment établir un plan de reconfinement pour la ville de Saint-Denis ?

coronavirus
Visite de Ericka BAREIGTS
Visite de Ericka BAREIGTS centre de dépistage Covid-19 au Stade de l’Est ©Alexandra Pech
Selon le Conseil Scientifique, la France va tout droit vers une deuxième vague épidémique. Pour éviter une nouvelle propagation du virus, le Conseil estime que les 20 premières villes de France, dont Saint-Denis, doivent se mobiliser.
Comment la ville de Saint-Denis se prépare à un éventuel plan de reconfinement ? Ce jeudi 6 août, la maire, Ericka Bareigts, inaugure le nouveau centre de dépistage Covid-19 installé, mercredi, au petit Stade de l’Est. Il est destiné à tester les voyageurs à J+7 après leur arrivée dans le département.
 

Une réunion avec l'ARS

Ericka Bareigts annonce qu'elle s'entretiendra, lundi prochain, avec l'Agence Régionale de Santé pour établir un plan d'action local pour un éventuel reconfinement. 

Mais selon la maire de Saint-Denis, "ce plan de reconfinement ne devrait pas s’appliquer uniquement au chef-lieu, mais sur l’ensemble de l’île". "La promiscuité est trop importante à La Réunion. Hélas, si demain un reconfinement arrive, il ne sera pas pas limité à Saint-Denis, mais concernera toute l'île", estime Ericka Bareigts.
 

Les 20 premières villes de France

Au niveau national, la circulation du virus est "contrôlée mais fragile". C'est une constatation du Conseil Scientifique Covid-19 transmis le 27 juillet dernier et rendu public mardi.

Le Conseil estime que les vingt premières villes de France doivent donc se mobiliser en cas de menace sanitaire et Saint-Denis en fait partie. Avec ses 148 000 habitants, Saint-Denis est la vingtième ville la plus peuplée de France. "Il est impératif de mobiliser et solliciter les autorités locales des 20 premières villes de France afin qu'elles conçoivent et opérationnalisent des plans locaux d'intervention en cas de menace sanitaire", insistent les scientifiques.
 

Quel plan d’action ?

Dans son rapport d'une quarantaine de pages, le Conseil recommande aux autorités locales de mettre en place des plans d'action. Elles doivent prendre en compte les situations dans les hôpitaux, les centres de santé, mais aussi les écoles. Dans l’île, les autorités devront également se pencher sur la gestion des centres de dépistage Covid-19.

Même si les autres villes de La Réunion ne sont pas concernées directement par le protocole, elles pourraient également mettre en place une stratégie locale afin d'éviter une deuxième vague.
 

La craintes des retours de vacances

Ces dernières semaines, les cas de Covid-19 se multiplient dans l’Hexagone, mais se font plus rares dans le département. Toutefois, les regards sont braqués vers l’aéroport Roland Garros. La rentrée scolaire est prévue le 17 août prochain et d’ici là de nombreux voyageurs vont rentrer de métropole. Le centre de dépistage du petit Stade de l’Est devrait accueillir près de 500 passagers par jour au plus fort de l’affluence.

Si la situation se détériore, le plan de reconfinement devra se mettre en place rapidement.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live