publicité

Comment travailler par forte chaleur ?

Le thermomètre dépasse régulièrement les 30 ° sur la côte Ouest. Les travailleurs du bâtiment sont les premiers à souffrir de la chaleur.

Le travail par forte chaleur
Reportage  -  reunion la 1ère  -  Jean-Marc Seguin
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le
La baisse de la température n'est pas attendue avant la fin du mois de mars.
Les chantiers ont repris depuis la mi-janvier, mais ce sont surtout ces derniers jours, avec les masses d'air humide qui traversent La Réunion, que le travail en plein air devient difficile. 

Comme sur le chantier d'une future grande surface à Saint-Gilles, où le seul point d'ombre est un container non climatisé.

Gérard Toray, chef de chantier SOGEA : "les gars, quand ils restent trop longtemps au soleil, on voit à leur comportement qu'ils sont très fatigués. On leur demande alors de faire une petite pause".
 
Jean Pierre Berile, chef d’équipe ouvrier du bâtiment : "En ce moment c'est vraiment pénible, il faut faire avec".

Le travail commence à 6h du matin et le chef d'entreprise met à disposition des ouvriers de l'eau à volonté, comme le prévoit le code du travail.

Travailler lorsque la température dépasse  33° présente des dangers selon l'INRS.
L'employeur est tenu de prendre toutes les mesures pour préserver la santé de ses salariés.
Le salarié peut à tout moment exercer son droit de retrait, s'il estime qui sa vie est en danger. 





Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play