Comores : 41 détenus s'évadent de la prison de Moroni

faits divers
Evasion de 41 détenus de la prison de Moroni
©Capture d'écran Facebook délégation de l'union européenne
Dimanche, 41 détenus se sont évadés de la prison de Moroni aux Comores. Bobocha, politique anjouanais, s'est échappé. Il était incarcéré pour tentative d'attentat contre le président. Le match entre les Comores et le Kenya leur a permis de tromper la vigilance des matons.
L'information commence à circuler, mais comme souvent avec les Comores, il est difficile de faire le tri dans les manipulations politiques d'Etat et de l'opposition. La situation est tendue, comme l'illustre l'article de Comores-Infos, qui s'interroge sur les conditions de l'arrestation et de l'extradition de Bobocha, l'un des quarante-et-un évadés de la prison de Moroni, ce dimanche 15 novembre 2020.

Tout le monde a en mémoire les évènements d'octobre 2018. L'opposition avait tenté de renverser Azali Assoumani, le président de la République. Le chef de l'Etat avait obtenu la modification de la constitution pour se maintenir au pouvoir et être réélu en mars 2019.
Inssa Mohamed, alias Bobocha, homme politque anjouanais, est l'un de ses plus farouches opposants. Anjouan devait prendre les commandes de l'archipel, selon le principe de la présidence tournante. Cet accord, qui garantissait une certaine équité entre les îles, a disparu à la demande du chef de l'Etat. Cette décision politique est à l'origine des tensions qui perdurent depuis.
 

Tentative d'attentat le 18 avril 2020 ?


Bobocha est suspecté d'avoir participé et organisé une tentative d'attentat à l'encontre d'Azali Assoumani, le 18 avril 2020 note 24cameroun.com. Il n'est pas le premier opposant à faire l'objet de poursuites de cette nature de la part du pouvoir. Difficile, voire impossible, de savoir si ces accusations sont fondées. 

Cependant, la suspicion de crime valant une condamnation, Inssa Mohamed avait décidé de quitter son pays et s'était réfugié à Madagascar. C'est là qu'il a été interpellé, le 3 juillet 2020 précise La Gazette des Comores. Il descendait d'un avion à Majunga au moment de son arrestation. Onze jours plus tard, l'opposant politique a été extradé vers Moroni. Depuis quatre mois et demi, il était en détention provisoire. Avec quarante autres prisonniers de droit commun, il a profité du match de la CAN entre les Comores et le Kenya pour prendre la fuite révèle Le Parisien.

Inssa Mohamed juste après son évasion
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live