publicité

Conflit de la canne : opération escargot et enquête chez Tereos

L’opération escargot des planteurs affiliés à la FDSEA et au J.A vient de débuter. Les manifestants ont quitté Beaufonds, direction Pente Sassy, puis la préfecture. L’usinier, Tereos au cœur de ce conflit social et d’une enquête pour une subvention européenne.

© Jean-Paul Mélade (Réunion 1ère)
© Jean-Paul Mélade (Réunion 1ère)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
C’est un communiqué publié en fin de matinée, ce mardi 27 juin 2017, par Tereos qui vient de mettre le feu aux poudres. Dans ce courrier, l’usinier précise que désormais, il va négocier avec la CGPER et uniquement ce syndicat. La confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion est le syndicat majoritaire et, à ce titre selon l’usinier, la seule habilitée à ce titre à discuter. Pour la direction de Tereos, la demande d’augmentation de 6 euros par tonne est irréaliste et irrecevable. Une position ferme qui est à l’origine de l’opération escargot de ce 28 juin 2017.
 
Enquête sur une subvention de 10 millions d’euros
© Jean-Paul Mélade (Réunion 1ère)
© Jean-Paul Mélade (Réunion 1ère)
 Un caillou vient de se glisser de manière inattendue dans la chaussure des sucriers. Des perquisitions ont eu lieu mardi au siège de Tereos et dans les locaux administratifs de la société. Ces investigations sont menées par les inspecteurs de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF). Trois bureaux intéressent particulièrement les enquêteurs qui les ont placés sous scellé. Une subvention européenne de 10 millions d’euros a été versée à cette entreprise. Une somme qui aurait été détournée de sa destination initiale…

L'opération escargot des planteurs de la FDSEA
 

Opération escargot des planteurs de la FDSEA

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play