Des consultations en langue des signes pour les patients sourds

santé
Médecine
©Réunion la 1ère
Face à la difficulté d’accès aux soins des patients sourds, l’ARS OI a lancé un programme d’amélioration du parcours de soins de ces patients. L’association réunionnaise « Haut les mains ! » porte le projet.
 
Améliorer l’accès aux soins des patients sourds, tel est l’objectif du projet mené par l’association réunionnaise "Haut les mains !". Trop souvent, des intermédiaires sont nécessaires pour que médecins et patients se comprennent. Reste que la confidentialité n’est alors pas assurée et certains malades préfèrent ainsi s’éloigner des soins.
 

Sensibiliser et former les professionnels de santé


Pour remédier à cette situation, l’Agence Régionale de Santé de l’Océan Indien a lancé, en juin 2017, un appel à projet. Depuis cette année, un programme visant à améliorer le parcours de soins des patients sourds à La Réunion a été lancé, piloté par l’association "Haut les mains !". L’objectif est de sensibiliser les professionnels de santé à la surdité, et de les former pour leur permettre de mener des consultations en langue des signes.

L’association met donc en place des ateliers pour les guider sur les particularités de la prise en charge, des sessions de formation à la langue des signes et intervient à la demande des professionnels. Frédérique Robin, est l’une et inter-médiatrice et formatrice de "Haut les mains !". Bien souvent, lui ont été rapportées des situations d’incompréhension. Elle cite par exemple le cas d’une femme enceinte ayant subi une césarienne sans comprendre ce qui se passait.
 

Des consultations en langue des signes


A l’occasion de la journée mondiale des sourds, l’association organisait ce samedi 22 septembre une conférence sur la question de l’accessibilité à la santé pour les sourds. Une conférence donnée par le Dr Jean Dagron. Il fut l’un des premiers à mettre en place les consultations en langage des signes, dans les années 90. A l’époque, il soignait des personnes séropositives et avait alors pu constater la difficulté d’accès aux soins pour les patients sourds, dans le cadre d’une maladie particulièrement taboue dans les familles.

En visite à La Réunion, il a donc évoqué les avancées faites dans l’hexagone et à travers le monde à ce sujet. A La Réunion, beaucoup reste à faire, d’où le programme récemment mis en place. Il devrait durer 2 ans.

Brigitte Hoarau a rencontré l’association "Haut les mains !" et le Dr Jean Dagron ce samedi 22 septembre, à l’occasion de la conférence donnée à l’espace Moulin à Café à la Ravine-des-Cabris.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live