Contrôle des motifs impérieux : la plateforme en ligne est désormais active

coronavirus
Aéroport Roland Garros
L'aéroport Roland Garros à La Réunion. ©Imaz Press

Le préfet de La Réunion Jacques Billant avait annoncé jeudi 18 février un renforcement des dispositifs de contrôle des motifs impérieux pour les voyageurs. Depuis ce samedi 20 février, ces derniers peuvent déposer leurs justificatifs sur la plateforme en ligne.

Pour s’assurer du bien-fondé des déplacements des voyageurs dans ce contexte d’augmentation du nombre de cas de coronavirus, le préfet de La Réunion avait annoncé le jeudi 18 février que le contrôle des motifs impérieux serait renforcé, et cela à compter du 3 mars pour les vols entre La Réunion et l’Hexagone, et du 27 février pour les vols avec Mayotte.

La mise en place du nouveau dispositif passe par une première étape ce samedi 20 février avec la mise en service de la plateforme en ligne sur laquelle les voyageurs peuvent déposer leurs justificatifs. Comme pour les démarches pour faire sa carte grise en ligne par exemple, il suffit de se créer en compte sécurisé et de suivre ensuite les indications.

Vous pouvez cliquer sur ce lien pour être redirigé vers la plateforme en ligne "Mes Démarches simplifiées"

Plateforme en ligne pour le contrôle des motifs impérieux
©Préfecture de La Réunion

Une cellule de la préfecture mobilisée 7j/7

Pour rappel, il s’agit donc pour les voyageurs de remplir ce formulaire en ligne six jours avant la date du vol et d’y présenter les pièces justifiant d’un motif impérieux. Installée à la préfecture, la cellule de vérification des pièces entre en action dès aujourd'hui  avec des agents qui s'y relaieront sept jours sur sept et qui recevront l’aide d’experts de la police aux frontières.

Les voyageurs qui n'auront pas reçu de réponse à 48h de leur départ pourront considérer qu'ils sont autorisés à embarquer, mais pour pouvoir embarquer, ils devront quand même présenter au comptoir le récépissé de leur demande, ainsi que les justificatifs de motif impérieux, la fiche de contact-tracing et bien sûr leur test PCR négatif.

Une procédure plus stricte

Ils doivent aussi présenter l’attestation sur l’honneur d’absence de symptômes et enfin, un engagement sur l'honneur d’observer une septaine arrivé à destination avec nouveau test à son issue. La préfecture éditera pour chaque vol la liste complète des personnes autorisées à décoller. Les passagers dont le nom ne figure pas sur cette liste ne seront donc pas autorisé à monter à bord.

Les motifs impérieux revêtent parfois un aspect urgent. La cellule de vérification de la préfecture pourra ainsi le cas échéant, pour un décès par exemple, accélérer la procédure.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live