réunion
info locale

Contrôles routiers : flashés à 173 et 180 km/h sur la quatre-voies de Saint-Benoît

sécurité
110 km/h sur la quatre-voies
©Fabrice Floch
Les gendarmes de Saint-Benoît ont flashé 56 automobilistes, dans la nuit de samedi à dimanche. Deux d’entre eux, roulaient à 173 et 180 km/h. Les radars étaient disposés de chaque côté de la quatre-voies au niveau de Beauvallon et Bourbier-les-Bas.
Ces records ne font pas honneur à leurs détenteurs. Les gendarmes de Saint-Benoît ont intercepté 56 conducteurs sur la RN 2 pour excès de vitesse. Deux se détachent. Le premier roulait à 173 km/h, le second a lui été flashé à 180 km/h. La barrière des 110 km/h étant largement pulvérisée, les deux chauffards n’ont plus de permis et devront attendre avant d’avoir le droit de le repasser. 

Les responsables de la sécurité routière tentent depuis des années de combattre cette idée reçue : celui qui roule vite est un bon conducteur. Pour chasser ce message des esprits, les spécialistes expliquent : "Des automobilistes roulent au-dessus des vitesses autorisées parce que la majorité des usagers respectent le code de la route. Si demain, nous éliminons toutes les limitations de vitesse et que tout le monde se déplaçait à 200 km/h. Combien arriverait vivant à La Possession en prenant la route du littoral depuis Saint-Denis ?".
 

Un week-end de contrôles à Saint-Benoît


C’est donc pour rappeler à tous les conducteurs les règles qui nous permettent de partager la route sans prendre un risque mortel que l’Est était bleu pendant ce week-end :
 
  • Vendredi 22 novembre de 14 h à 18 h, les gendarmes ont verbalisé 21 automobilistes pour usage du téléphone au volant et 3 autres pour défaut de port de la ceinture de sécurité. Parmi ces 24 personnes contrôlées et verbalisées, 3 cumulaient des infractions connexes.
 
  • Le lendemain, samedi 23 novembre à 23 h, jusqu’au dimanche 24 à 1 h du matin, les militaires de l’Est, aidés des motards de la brigade motorisée de Saint-Paul, ont procédé à des contrôles de vitesse sur la quatre-voies. Des radars étaient disposés des deux côtés. 56 automobilistes ont été flashés. Lors de ce contrôle, les gendarmes ont également verbalisés des 8 conducteurs pour alcoolémie, 4 étaient délictuelles, 2 avaient consommé des stupéfiants, 3 circulaient sans permis de conduire, mais aussi 2 non port de la ceinture de sécurité, 1 défaut d’assurance, 2 défauts de contrôle technique, 1 pneu lisse et 1 port d’arme prohibé...

 
Publicité