réunion
info locale

Contrôles routiers : ivre, sans permis, au volant d’un camion de chantier

sécurité
Routes bleues pour la finale de la coupe du monde gendarmes sécurité routière 150718
©Réunion la 1ère
La palme du week-end revient à cet homme interpellé à Saint-Benoît. Il circulait au volant un poids lourd avec 2,44 mg/l de sang. Un chauffeur de taxi a également été contrôlé positif avec des clients à son bord et un automobiliste a été flashé à 172 km/h sur la quatre-voies.

Les chauffards ne renoncent jamais ! Week-end après week-end, les forces de l'ordre interpellent toujours autant de dangers publics sur les routes de La Réunion. Les accalmies sont trompeuses. Elles dépendent souvent du personnel mobilisable pour assurer les services.

La preuve, dans la soirée du vendredi 11 et dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 octobre 2019, les gendarmes de toute l'île, étaient mobilisés pour des opérations coordonnées sur l’ensemble du département. 
Comme souvent, malheureusement, des usagers aux comportements « criminel » ont justifié cette mobilisation.

Il avait volé le camion de chantier de son patron pour se rendre en boite


Dans la nuit de samedi à dimanche, à Saint-Benoît un poids lourd avance vers le barrage des militaires. Sans clignotant et en prenant des risques fous, le conducteur déboîte et accélère pour prendre la fuite. Les gendarmes ont juste le temps de déployer la herse. Les pneus du camion crevés, le fuyard est contraint de s’arrêter sur le bas-côté. Il circulait sans permis et avec un taux d’alcoolémie de 2,44 mg/l de sang. Il a été placé en cellule de dégrisement avant d’être entendu en garde à vue à Sainte-Marie. Il avait volé le camion de chantier de son patron. 

Un peu, plus tard, les militaires contrôlaient un chauffeur de taxi qui ramenait les clients d’une discothèque. Les passagers ont été contraints de changer de véhicule et de chauffeur, le premier, circulait avec un taux d’alcoolémie bien supérieur à limite autorisée.

Enfin, vendredi 11 octobre en début de soirée, un automobiliste a été flashé à 172 km/h sur la RN2, limitée à 110. Son permis lui a été retiré sur-le-champ et son véhicule placé en fourrière.

 

Le bilan des contrôles du week-end
Les résultats du vendredi 11 octobre 2019 de 17h00 à 21h00 :
  • 161 dépistages d’alcoolémie ont été effectués 
  • 28 conducteurs ont été verbalisés pour avoir commis des infractions graves, génératrices d’accidents
Les résultats de la nuit du samedi 12 au dimanche 13 octobre 2019
  • Les gendarmes ont procédé à 430 dépistages d’alcoolémie et usage de stupéfiants
  • 48 infractions verbalisées étaient graves et potentiellement mortelles
  • 28 chauffards conduisaient sous l’empire d’un état alcoolique 
  • 10 avaient consommé des stupéfiants
Finalement, 23 conducteurs ont fait l’objet d’une rétention administrative de leur permis de conduire
Publicité