Coronavirus : 140 clusters, 68% concernent le milieu professionnel

emploi
entreprise salariés
©IPR
Avec des foyers de contamination désormais majoritairement sur le lieu de travail, les autorités rappellent la nécessité du respect des mesures barrières et du télétravail lorsqu’il est possible. Certaines entreprises et administrations tentent de s’adapter à la situation.

Passé de 9 358 nouveaux cas et 10 décès à 16 256 cas et 16 décès, dont 1 mineur, en une semaine, le département de La Réunion fait face à une progression fulgurante de l’épidémie de Covid-19.

Taux d’incidence à près de 2 600 / 100 000, taux de positivité à 23,7%, les indicateurs ont doublé en 7 jours à peine. La faute au variant Omicron, désormais majoritaire à La Réunion.

68% des clusters sur le lieu de travail

Les autorités rappellent ainsi la nécessité du strict respect des mesures de freinage et de couvre-feu en vigueur. Parmi les mesures, celle du télétravail fixé à 3 jours par semaine, voire 4 quand cela est possible.

Une nécessité pour ralentir les contaminations, quand on sait que sur 140 clusters identifiés en une semaine, 68% concernent le milieu professionnel. 43 clusters, sur les 140 de la semaine, ont été signalés du 3 au 8 janvier, fini les contaminations des fêtes de fin d’année en famille ou entre amis.

Lorsqu'une personne est positive, elle doit s'isoler durant 7 jours, possiblement réduits à 5 jours, si elle dispose d'un schéma vaccinal complet et 10 jours si elle n'est pas vaccinée ou ne dispose pas d'un schéma vaccinal complet. Les cas contact vaccinés devront effectuer plusieurs tests, mais ceux qui n'ont pas de schéma vaccinal complet devront aussi s'isoler 7 jours. 

Port du masque, réduction des contacts et aération fréquente des lieux sont les mesures barrières devenues incontournables sur le lieu de travail, quand le télétravail n’est pas possible, insistent les autorités.

Selon un sondage Harris interactive dans l'Hexagone, le ministère du travail a reconnu hier, mardi 11 janvier, que le recours au télétravail " ne serait pas à la hauteur de la situation sanitaire ". Le ministère a demandé que le projet de loi sur le pass vaccinal prévoit des sanctions administratives. 

Mesures barrières et télétravail

Mettre en place le télétravail n’est pas toujours chose aisée. Les entreprises doivent en effet pouvoir s’adapter à cette pratique, plus facile à faire pour certaines que pour d’autres. Des administrations publiques ont fait ce choix, voyant la situation sanitaire s’aggraver fortement.

La CGSS, Caisse Générale de Sécurité Sociale, fortement sollicité par les usagers en ce moment, a réorganisé ses services, privilégiant les prises de rendez-vous. Depuis le début de la semaine, la CGSS est passée en mode télétravail. Cette organisation avait été testée durant le confinement l’an dernier.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Covid-19 : la sécurité sociale en mode télétravail ©Réunion la 1ère

La moitié des agents de la CGSS sont en télétravail, soit près de 600 personnes. Une fiche de « recontact » permet de rappeler rapidement les usagers pour leur apporter une réponse. Les mails et la plateforme téléphonique sont privilégiés pour permettre aux usagers de ne pas avoir à se déplacer.

Un nouveau protocole pour la CASUD

Récemment, la CASUD a aussi fait savoir que les conditions d’accueil évoluaient. Les mesures de protection y ont été renforcées, ainsi un nouveau protocole est appliqué depuis le 10 janvier pour les 130 000 habitants de ses 4 communes et les agents de la communauté d’agglomération.

Les horaires d’ouverture des bureaux sont ainsi modifiés et l’accueil du public se fait en priorité par téléphone ou par internet. De même pour les moyens de paiement, la remise et la délivrance de documents se fera par voie dématérialisée.

 

Le télétravail est mis en place comme conseillé par les autorités pour les agents dont la tâche est compatible avec ce mode de fonctionnement. Les mesures sont applicables jusqu’à la fin du régime d’état d’urgence sanitaire fixé au 31 mars 2022, précise la CASUD.