Coronavirus : 42 cas confirmés et deux décès à l'île Maurice

coronavirus
Désinfection de l'aéroport de Plaisance
©capture d'écran YouTube L'Express de Maurice
L'île Maurice compte, 42 personnes infectées par le coronavirus, soit 7 de plus en 24 heures. Deux malades sont décédés en fin de semaine dernière. Une patiente est à l'isolement à Rodrigues et 158 passagers sont en quarantaine en attendant la réception des kits pour effectuer des tests.

 
Le couvre-feu a été décrété par le gouvernement mauricien et annoncé par le Premier ministre, dimanche soir. Cette décision est la conséquence de l'explosion du nombre de malades infectés par le coronavirus. En une semaine, les autorités comptent 42 cas confirmés et deux décès. 

Cette mesure extrême devrait contraindre la population à rester confinée à son domicile, pourtant tous les journaux de l'île sœur dénoncent le manque de civisme de leurs concitoyens qui se ruent vers les commerces restés ouverts écrit L'Express de Maurice
 

158 passagers en quarantaine 


L'île Rodrigues, dépendance de Maurice, est inaccessible par avion depuis le 22 mars 2020. Les derniers passagers, 158, ont été placés en quarantaine. Les autorités attendent les kits pour effectuer les tests de dépistage du Covid-19. Une voyageuse a été placée à l'isolement au centre de santé de Lubin. Elle présentait de la fièvre et était dans un état fébrile précise Ion News

Des échantillons ont été envoyés à Maurice pour être analysés à l'hôpital de Victoria. L'état de santé de la jeune femme s'est amélioré, mais le docteur en charge du centre attend le résultat du laboratoire avant de se prononcer. Les autres voyageurs vont attendre et sûrement passer leurs vacances, confinés. 

Manifestation à Agalega
 
Les Agualéens pour le couvre-feu
L'île d'Agalega, qui appartient à l'île Maurice, est située à 1 040 km au Nord-Nord-Ouest de l'île sœur. Cette île paisible est devenue un enjeu stratégique pour l'Inde qui construit, là-bas, une base navale pour son armée. Les Agaléens, qui dénoncent le fait accompli depuis des mois, subissent l'implantation de ces installations. Ils demandent le débarquement incessant de matériel et de nourritures pour subvenir aux besoins des ouvriers. 

S'ils vivent loin au Nord-Est de Madagascar, ils sont informés sur la pandémie de coronavirus qui se répand dans le monde. Ils redoutent que ce virus extrêmement virulent entre sur leur île et dévaste des habitants vulnérables à la moindre maladie importée. L'île Maurice a décrété le couvre-feu, ils exigent que cette consigne soit appliquée chez eux et que l'on cesse de décharger de la marchandise potentiellement porteuse de la maladie sur leur sol précise L'Express de Maurice