Coronavirus : 441 nouveaux cas et trois décès en une semaine, la circulation du virus continue de ralentir à La Réunion

coronavirus
Un test de dépistage réalisé à La Réunion.
Un test de dépistage réalisé à La Réunion (photo d'illustration). ©Imaz Press
La préfecture de La Réunion et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 28 septembre, trois nouveaux décès de patients et confirment 441 nouveaux cas de coronavirus dans l'île du 18 au 24 septembre. Le taux d'incidence est de 51.7 pour 100 000 habitants.

La Préfecture et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 28 septembre, le décès de trois patients du 18 au 24 septembre, ainsi que 441 nouveaux cas de Covid-19, à La Réunion. Le taux d'incidence est descendu à 51.7 pour 100 000 habitants, contre 70 la semaine précédente. La situation sanitaire s’améliore pour la septième semaine consécutive, mais l'île n'est toujours pas passée sous le seuil d'alerte. 

En effet, cette barre des 50, le seuil d'alerte national, est importante puisque le gouvernement a annoncé que l'obligation du port du masque à l’école serait levée le 4 octobre dans les départements qui seront passés sous ce seuil, et qui se seront stabilisés sous ce seuil pendant cinq jours. Et cela risque d’être trop juste pour La Réunion. Le ministre de l’Education, Jean Michel Blanquer, a annoncé ce matin sur France Info que la liste des départements concernés serait annoncée jeudi. A ce moment-là, La Réunion sera peut-être passée sous la barre des 50, mais pas pendant cinq jours. La possibilité que les enfants de La Réunion puissent tomber le masque à compter de lundi est donc infime. 

 

Trois décès en une semaine

Les autorités annoncent le décès de trois patients originaires de La Réunion au cours de ces 7 derniers jours: 

  • une personne âgée entre 45 et 64 ans
  • une personne âgée entre 65 et 74 ans
  • une personne âgée de plus de 75 ans

Parmi ces décès : deux personnes n’étaient pas vaccinées et présentaient des comorbidités, et une personne présentait un schéma vaccinal complet.

Un taux d'incidence de 51.7 /100 000 habitants

Le taux de positivité est en baisse à 1,4 % (1,7 % la semaine précédente). Le taux d’incidence hebdomadaire est en forte baisse et s’établit à 51.7/100 000 habitants (70 la semaine précédente). Le nombre de dépistages, avec 31 630 tests réalisés sur la semaine, est en diminution mais reste significatif. 

Parmi les 441 nouveaux cas de la période :                                            

  • 425 cas sont classés autochtones,
  • 7 cas sont classés importés, soit 0,7 % des cas.

Compte tenu des 52 663 guérisons et des 366 décès depuis le début de la crise sanitaire, 653 cas sont encore actifs à ce jour.

53 682 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 94 % sont des cas autochtones.

97% de variant Delta

Du 18 au 24 septembre, 379 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation :

  • 283 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 74.6 % contre 72 % la semaine précédente.

Le variant Delta (indien) représente 97,2 % des mutations, en augmentation par rapport à la semaine précédente (95.8 %) devant le variant Beta (sud-africain) à 2.8 % (contre 4.2 % la semaine précédente).

 

16 patients en réanimation

Au 28 septembre, 16 lits de réanimation étaient occupés par des patients atteints de la Covid sur les 98 lits dédiés. Il s'agit du chiffre le plus bas depuis le début de l'année. Par ailleurs, 42 patients sont hospitalisés en unité covid. 

Caractéristiques des patients hospitalisés en réanimation pour Covid-19, du 30 août au 26 septembre (source Santé Publique France) :

  • 82% étaient des hommes et 18 % des femmes ;
  • 24% étaient âgées de 15 à 44 ans, 24% de 45 à 64 ans, 34% de 65 à 74 ans et 18% de 75 ans et plus ;
  •  94% des patients admis en réanimation n’étaient pas vaccinés ou présentaient un schéma vaccinal incomplet (une seule dose) ;
  •  88% des patients présentaient une ou plusieurs comorbidités (hypertension artérielle, obésité, diabète…)

 

19 clusters actifs

Au 28 septembre 2021, 19 clusters sont actifs et 471 clusters sont clôturés.

Parmi les clusters actifs, on note :

  • 3 clusters à criticité élevé : Le Tampon (1), Saint-Pierre (1) et Saint-Leu  (1).
  • 6 clusters à criticité modéré : La Possession (1), Le Port (1), Saint-Denis (1), Saint-Paul (1) et Saint-Pierre (2).

64.4% de Réunionnais vaccinés

A ce jour, 902 232 injections ont été effectuées dans l'île.  Du 20 au 26 septembre, plus de 17 800 injections ont été effectuées. Le rythme des premières injections ralentit.

A ce jour, 439 252 personnes sont  vaccinées :

  • 69% de la population éligible (de plus de 12 ans) est engagée dans un parcours vaccinal, (ou 56.6% de la population totale),
  • 64.4% de la population éligible présentent un schéma vaccinal complet (ou 52.8% de la population totale)

Les recommandations

L’amélioration de la situation sanitaire se confirme encore ces derniers jours. Néanmoins, la circulation du variant Delta se poursuit activement dans l’île et le taux de vaccination reste toujours insuffisant indiquent les autorités sanitaires. Afin d’éviter un rebond épidémique, l'ARS et la Préfecture rappelle l'importance de se vacciner sans plus attendre, de poursuivre les gestes barrières, de se faire tester et de s’isoler en cas de symptômes ou si l’on est personnes contact.

La préfecture et l’ARS rappellent également la nécessité de :

  • se prêter au dépistage au moindre symptôme ;
  • respecter l’isolement strict prescrit pour éviter une diffusion du virus et de ses variants : au moins 10 jours lorsqu’on est contaminé par la Covid-19; au moins 7 jours si l’on est cas contact.
  • se faire vacciner sans plus attendre ou attendre 2 mois si l’on a été contaminé;
  • respecter le délai d’injection de la 2ème dose du vaccin Pfizer de 3 semaines à compter de la 1ère injection.