Coronavirus : comment rafraîchir une pièce en limitant le risque de contamination ?

coronavirus
Chaleur ventilateur aération
©IPR
En ces temps d’épidémie, il est important de prendre des précautions pour éviter la contamination. Avec l’arrivée des chaleurs, ventilateurs et climatiseurs ressortent de leurs placards. Mais comment les utiliser sans risque de transmission du virus ? L'ARS donne ses recommandations.
 
Pour limiter les risques de transmission du coronavirus, il est primordial de bien aérer l’espace dans lequel on se trouve. En effet, le virus se transmet surtout par voie respiratoire et aérienne. Les recommandations d’aération sont surtout valables pour les endroits clos rassemblant plusieurs personnes, comme les salles de classe. Pour se faire, l’ARS recommande de renouveler régulièrement l’air dans les pièces et de limiter le brassage de l’air.
 
En règle générale, l’ARS préconise donc une aération régulière des logements en ouvrant grand les fenêtres trois fois par jour pendant au moins 15 minutes. Cela vaut pour toutes les pièces et pour tous les types d’établissements : logement, école, Ehpad... Il faut aussi s’assurer que l’aération et la ventilation fonctionnent correctement.
  

Un ventilateur pour se rafraîchir ?

Par ailleurs, si un ventilateur est utilisé dans une pièce, il faut s’assurer que l’air soit renouvelé régulièrement. L’ARS précise que « l’utilisation d’un ventilateur à visée de brassage / rafraîchissement est contre-indiquée dès lors que plusieurs personnes sont présentes dans un même espace clos. »

L’idéal serait donc de l’utiliser lorsque personne ne se trouve dans la pièce et de l’entretenir régulièrement.
  

Attention au brassage de l’air dans les endroits fréquentés

Concernant les établissements de santé, les écoles et les entreprises, où plusieurs personnes se côtoient, il est recommandé d’utiliser un ventilateur uniquement "si une ventilation naturelle des locaux est possible par ouverture des ouvrants et que le flux d’air n’est pas dirigé vers les personnes."  En effet, faute d’aération, le ventilateur ne ferait que brasser l’air déjà présent dans la pièce, ce qui pourrait augmenter le risque de contamination.

Des recommandations du même type sont émises pour les climatiseurs. Il est préférable de les utiliser uniquement "lorsqu’il est nécessaire pour assurer des conditions acceptables de température dans un local."

Pour ce qui est des recommandations pour les personnes atteintes du virus, "l’aération et la ventilation des pièces, où la personne contaminée est isolée", est indispensable, mais séparément des autres pièces où circulent des personnes non-malades.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live