réunion
info locale

Coronavirus : deux morts et 326 cas confirmés à Madagascar

coronavirus
Hôpital de Mahajanga
Un premier cas confirmé à Mahajanga, ville de la côte Ouest de Madagascar ©Capture d'écran Madagascar-Tribune
La Covid-19 continue de se propager à Madagascar. On comptablise désormais 326 cas confirmés et deux décès. L'arrivée de hiver fait craindre le pire aux autorités sanitaires qui rencontrent des difficultés à distinguer les symptômes entre la grippe saisonnière et le coronavirus. 
Les responsables du Centre de lutte contre le Covid-19 ne cachent pas une certaine inquiétude. Certes, Madagascar ne compte pas des milliers de morts et des millions de personnes infectées, mais l'augmentation rapide des cas confirmés dans la région et en ville de Tamatave ne sont pas rassurants, sans oublier ce cas détecté à Mahajanga révèle Midi-Madagascar. Ville située sur la côte Ouest de la Grande île, à l'exact opposé, ou presque, de Tamatave. 

Le bilan est donc de 326 cas confirmés, deux décès (le gardien de l'hôpital de Tamatave, un Philippin qui travaillait dans cette ville) et 207 patients en cours de traitement. 
Ces chiffres bruts évitent de parler des tragédies familiales que cette épidémie engendre. Combien de familles désemparées, d'enfants qui se retrouvent seuls ? 

 

L'épidémie de covid-19 va-t-elle s'étendre avec l'hiver ?


Les différents traitements élaborés sur place par les autorités suscitent de l'espoir, mais pourront-ils éviter que l'épidémie devienne une pandémie ?

Un médecin généraliste libéral s'interroge anonymement sur le site Madagascar-Tribune : "L’hiver suscite une crainte de la multiplication des cas du coronavirus comme ce qui est arrivé dans beaucoup de pays dans le monde lors du début de la pandémie. En outre, et ce qui ne facilite pas les choses, de nombreux symptômes de la grippe sont semblables à ceux du coronavirus. Chacun doit être très vigilant en se rendant rapidement aux centres de santé dès l’apparition de symptômes suspects".
 
Un décès et 25 cas de paludisme à Ambalaveao
À La Réunion, les services de santé, en plus de lutter contre la Covid-19, doivent se préoccuper de la dengue. Cette maladie, transmise par le moustique tigre a touché 10 fois plus de Réunionnais que le coronavirus. On compte plus 5 500 personnes infectées et 4 décès (Chiffres relevés par le site masante.oiis.re).

À Madagascar, également, les autorités médicales doivent gérer l'épidémie de dengue, mais également un nouveau début d'épidémie de paludisme. Une fois encore, l'alerte a été lancée par le district d'Ambalavao Tsienimparihy qui est sur les hauts plateaux au Sud-Sud-Est de Tananarive. En avril 2020, les médecins sentinels de cette région ont enregistré 17 cas graves de "palu", puis 25 depuis le début du mois de mai avec un décès. Ils ont également indiqué que des malades sont tombés dans le coma pendant leur hospitalisation. 

Le ministère de la Santé a rappelé que le traitement contre le paludisme est gratuit dans tous les dispensaires du pays. En cas de doute ou de symptômes, les citoyens ne doivent pas hésiter à se faire tester écrit Madagascar-Tribune.