Coronavirus : " il y a des foyers qui s’allument un peu partout dans l’île ", alerte le Dr Gaüzère

coronavirus
covid coronavirus rue piétonne Saint-Denis masque
©IPR

Après l’augmentation des cas la semaine dernière, la hausse se poursuit à La Réunion. Lundi, 198 cas ont été confirmés en 3 jours. Des clusters restent actifs et plusieurs communes sont à la limite, voire au-dessus, du seuil d’alerte. Les autorités appellent à une extrême vigilance.

Au cours de la semaine passée, le nombre de nouveaux cas a augmenté, et la tendance se poursuit. La circulation du virus reste active à La Réunion et la situation reste fragile, indique les autorités sanitaires.

En date du 27 janvier, 9 cas du variant sud-africain étaient recensés à La Réunion. Un premier cas de variant britannique a été confirmé hier soir, lundi 1er févreir, à La Réunion. 

Le nombre de cas en augmentation

Le nombre de cas importés augmente et se stabilise autour de 20% ", indiquait les autorités sanitaires en fin de semaine dernière. Mais le chiffre est certainement sous-estimé, explique Santé Publique France, le test de dépistage après arrivée sur le territoire étant réalisé pour près de 22% des voyageurs seulement.

Une augmentation qui se poursuit, avec un nombre de cas à la hausse hier, lundi 1er février. 198 nouveaux cas ont été confirmés entre le samedi 30 janvier et lundi 1er février, soit 66 cas par jour contre 46 cas vendredi dernier.

Plusieurs communes sous surveillance

Le taux d’incidence augmente, et cela dans toutes les classes d’âges, particulièrement chez les plus de 75 ans. Quatre communes sont un taux d’incidence au-dessus du seuil d’alerte, fixé à 50 cas pour 100 000 habitants sur une semaine, à savoir Saint-Louis, Sainte-Marie, Sainte-Rose et Bras-Panon.

Enfin, trois autres communes ont un taux d’incidence égal au seuil d’alerte, il s’agit de Saint-Pierre, Saint-Denis et l’Etang-Salé. Plusieurs foyers sont en train de s’allumer dans l’île, confirmait hier soir, lundi, le Dr Bernard Alex Gaüzère.

" C’est un énorme sujet de préoccupation, parce que si ces foyers sont liés au variant, la moindre erreur dans les gestes barrière va se payer cash par des contaminations. "

Dr Bernard Alex Gaüzère

Des clusters actifs dans l’île

Sept communes de l’île sont concernées par des clusters actifs : Sainte-Suzanne, Le Tampon, Saint-Denis, Saint-Paul, Saint-Leu, Saint-Pierre et Saint-Louis. Dans cette dernière commune, un cluster vient d’être identifié suite à une veillée mortuaire.

Une personne positive au Covid a participé à l’événement qui s’est tenu du 21 au 23 janvier et suivie d’une cérémonie le 24 janvier à l’église de Roches Maigres. 10 personnes ont été contaminées, mais plus d’une centaine de personnes est susceptible d’avoir participé à l’événement.

Les autres indicateurs augmentent également

Les taux de positivité et de dépistage ont aussi augmenté. Le taux de positivité aux tests de dépistage est de 2,3% la semaine du 18 au 24 janvier, contre 1,6% la semaine précédente. Le taux de dépistage passe de 1 666 pour 100 000 habitants à 1 785 pour 100 000 habitants.

Mais l’impact sanitaire reste limité, indiquaient les autorités en fin de semaine dernière. Le nombre d’hospitalisations était en effet en baisse, mais il est de nouveau en hausse depuis ce lundi 1er février. Il passe en effet de 14 personnes hospitalisées à 23. Le nombre de patients pris en charge en réanimation reste stable, soit 3 patients.

La campagne de vaccination se poursuit

Au 30 janvier 2021, 3 580 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 0,42% de la population. Le 27 janvier, elles étaient 2 852, soit 740 résidents d’Ehpad et Ehpa, 2 018 professionnels de santé et personnel de centres hospitaliers et 94 personnes de plus de 75 ans en population générale.

La campagne de vaccination a débuté le 15 janvier à La Réunion, et est ouverte au grand public depuis le 25 janvier, avec d’abord les personnes de plus de 75 ans ainsi que les plus vulnérables.