Coronavirus : ils manifestent pour un débat public autour des mesures sanitaires

coronavirus
Manifestants anti vaccin Covid prise parole micro affiches
Manifestation dans les jardins de la préfecture à Saint Denis ©Hermione Razafinarivo
Plusieurs collectifs se sont donné rendez-vous devant la préfecture de La Réunion à Saint-Denis ce samedi 10 juillet. Ils réclament la tenue d’un débat public autour des mesures sanitaires, qu’ils jugent inacceptables.

Ils se font appeler "Les Culottés de la Démocratie" et se sont donné rendez-vous pour un "Débat public" ce samedi 10 juillet à 14h devant la préfecture à Saint-Denis. Plus d’une centaine de personnes a répondu à l’appel lancé par plusieurs collectifs.

L’objectif était de tenir une "réunion publique de réflexion" sur différents sujets tels que le Covid, les tests PCR, la dengue, la gestion de la crise sanitaire, les motifs impérieux, le couvre-feu ou encore la vaccination des enfants.

Manifestants anti vaccin jardin préfecture
Manifestation dans les jardins de la préfecture à Saint Denis ©Hermione Razafinarivo

Pour un débat sur les mesures sanitaires en vigueur

Après leur appel du 18 juin, également organisé devant la préfecture, les "Citoyens de Voix Libre" récidivent. Une nouvelle audience auprès du préfet de La Réunion était prévue le matin à 10h.

Le collectif "Voix Libre" veut encore une fois ouvrir un débat public concernant toutes les mesures sanitaires et leur adaptation à " la gravité réelle de l’épidémie ". Il demande la suppression des masques et des motifs impérieux pour voyager, l’arrêt de " toute discrimination entre vaccinés et non-vaccinés ", ou encore la promotion des traitements précoces contre le Covid qui diminueraient les cas d’hospitalisation.

Contre l’obligation de vaccination

Plusieurs collectifs étaient réunis ce samedi, parmi lesquels Parents 974 mobilisation, Réinfo liberté 974 ou encore le collectif des "masques blancs". Ces derniers disent lutter contre des lois jugées inacceptables. Ils ne s’opposent pas au vaccin mais à son obligation, nuancent-ils.

" Il est inacceptable que l’on impose à une personne la vaccination pour pouvoir accéder à un avion, à son lieu de travail ou à quelque autre lieu public. "

Le collectif des "masques blancs"

manifestants masques blanc covid
Manifestation dans les jardins de la préfecture à Saint Denis ©Hermione Razafinarivo

Quelle rentrée scolaire pour les enfants ?

Chrystel Marti, porte-parole du collectif "Parents 974 mobilisation" s’inquiète d’une discrimination entre les enfants vaccinés et non-vaccinés à l’école lors de la prochaine rentrée scolaire. Elle craint que les enfants ne puissent pas aller à l’école s’ils ne sont pas vaccinés.

A la fin de cette année scolaire, les enfants ont été autorisés à ne plus porter le masque dans la cour de récréation. Depuis, la situation a évolué. Les manifestants demandent à ce que leurs représentants soient reçus et entendus par les élus de La Réunion et les représentants du gouvernement.

Reportage de Réunion la 1ère.

Coronavirus : ils manifestent pour un débat public autour des mesures sanitaires ©Réunion la 1ère

Pas d’allègement des mesures prévu dans l’immédiat

Cette mobilisation intervient au lendemain de la prise de parole du préfet de La Réunion pour expliquer qu’aucune nouvelle étape du plan de désescalade, à savoir aucun allégement des mesures de restriction, n’entrerait en vigueur avant le 21 juillet prochain.

Les chiffres du Covid sont en effet à la hausse depuis plusieurs jours. Le couvre-feu pourrait même faire son retour " si les conditions continuent de se dégrader ", a prévenu Jacques Billant.