Coronavirus : la CAF, les banques et La Poste se mobilisent pour assurer le versement des prestations sociales [SYNTHESE]

coronavirus
coronavirus allocution point situation préfet Jacques Billant dimanche 220320
©Réunion la 1ère
Au seizième jour de confinement, un point sur la cohésion sociale et les solidarités s'est tenu cet après-midi, en préfecture. Le versement des prestations sociales, les violences intra-familiales et les actions de solidarité sur le territoires sont les thèmes évoqués lors de cette conférence. 
Après seize jours de confinement, un point complet sur l'action sociale et les solidarités s'est tenu, cet après-midi en présence d'Isabelle Rebattu, sous-préfète en charge de la cohésion sociale, de Frédéric Turblin, directeur général de la CAF, de Jacky Besseyre, directeur régional La Poste et de Frédéric Brette, directeur général du Crédit Agricole.

Les sujets abordés ont été les suivants : 
  • le versement des prestations sociales et le respect des gestes barrière
  • les violences intrafamiliales
  • les actions de solidarités sur le territoire 
Retrouvez le point de situation de ce jeudi 2 avril à parrtir de 16h, depuis la préfecture sur Réunion la 1ère
A La Réunion, 280 000 personnes sont allocataires des prestations sociales. Face à la crise épidémique, le gouvernement a mis en oeuvre des mesures pour que les concitoyens les plus fragiles puissent percevoir les aides auxquelles ils ont droit et procéder aux opérations bancaires nécessaires pour répondre à leurs besoins. 
 

La CAF : la priorité absolue est de garder le contact 


" La Caisse d'allocations familiales de La Réunion reste plus que jamais auprès de la population en cette période difficile " a affirmé Frédéric Turblin, directeur général de la CAF. Dès le début de l'épidémie, la CAF a activé un plan de continuité de l'activité afin de garder le contact et poursuivre les paiements. La priorité étant de traiter les droits prorogés de manière exceptionnelle. 
Les démarches ont également été simplifiées. Ainsi, ces 15 derniers jours, pas moins de 10 000  allocataires ont été contactés par téléphone pour déclarer leurs ressources. Et 150 000 pièces traitées. 

Le paiment mensuel sera effectué exceptionnellement, le 4 avril. Un paiement qui s'élève à 151 millions d'euros, du fait, des mesures de solidarité gouvernementale. Ce versement concerne 280 000 allocataires des minima sociaux mais également des salariés précaires, bénéficiant de la prime d'activité ( au nombre de 75 000). 
 

Un dispositif bancaire exceptionnel à compter du 3 avril 

 
Pour éviter l'affluence dans les points de retraits de l'île, Frédéric Brette, directeur général du Crédit Agricole, conseille aux allocataires qui n'ont pas obligation de retirer des espèces dans les prochains jours, de le différer. Le représentant de la fédération bancaire française a également tenu à rassurer en affirmant d'emblée que l'ensemble des distibuteurs bancaires de l'île étaient suffisament approvisionnés. 

Mais, " beaucoup de ces allocataires n'ont pas ce choix et qu'ils auront besoin de revenir retirer leur argent, le plus tôt possible " poursuit-il. C'est pourquoi, un dispositif exceptionnel sera fonctionnel dès ce vendredi 3 avril dans l'ensemble des banques de l'île. 
En ce sens, l'attestation dérogatoire de déplacement prévoit la possibilité de se déplacer pour la perception de prestations sociales et pour le retrait d'espèces. 

Le dispositif des banques :
 
  •  les clients détenteurs de cartes bancaires : ils pourront se rendre en toute autonomie dans les espaces libre-service ou guichets bancaires. L'île dispose de 540 guichets automatiques. Ces clients n'ont pas besoin de rentrer dans les agences. Le plafond de retrait par carte a été revu à la hausse pour faciliter les opérations.
 
  •  les clients, pas détenteurs de cartes bancaires : ils devront se rendre dans les agences bancaires. L'ensemble des banques disposent de nombreux points de vente ouverts les prochains jours. Entre 30 et 110 points de vente ouverts sur l'ensemble de l'île avec des horaires variables. Ainsi, les clients, allocataires recevront une " carte minute ", à usage unique pour retirer les espèces nécessaires à un guichet automatique. En agence, l'entrée sera filtrée, les identités vérifiées, tout comme le versement des allocations sur le compte, avant la remise de la carte. Après le retrait, la carte sera avalée par le distributeur. 
Au vu de la situation, le représentant de la fédération française des banques a insisté sur le respect des gestes barrières tels que la distanciation qu'il faudra strictement observé à l'intérieur comme à l'extérieur devant les distributeurs. 
 

34 bureaux de Poste ouverts les 6, 7 et 10 avril


La Poste a elle aussi adapté son organisation en fonction de la crise sanitaire. Dès le 4 avril, les allocataires pourront retrirer leurs espèces via les distributeurs automatiques et à compter du 6 avril, ils pourront l'effectuer dans les bureaux de Poste. Les 6, 7 et 10 avril, 34 bureaux de Poste seront ouverts contre 16 actuellement. Des bureaux qui seront exclusivement dédiés au versement des prestations sociales et aux opérations bancaires de première nécessité.
Les services liés à l’affranchissement reprendront le 8 avril.

Voici la liste des 34 bureaux de postes qui seront ouverts les 6, 7 et 10 avril prochains :

Dès mardi, des vigiles seront affectés aux 34 bureaux de Poste. Jacky Besseyre, directeur régional La Poste a précisé que " les chargés de clientèles seront protégés par des vitres en pexiglas mais également des visières ". 
 

L'interdiction de la vente d'alcool à partir de 17h


L'interdiction de consommatioon d'alcool sur la voie publique et de vente d'alcool à compter de 17 heures et jusqu'à 6 heures du matin, s'applique à tous les magasins, " y compris les supermarchés " et à tous les types d'alcool a précisé Isabelle Rebattu, sous-préfète en charge de la cohésion sociale. L'interdiction est applicable dès le 2 avril et cela jusqu'au 15 avril.
Cet arrêté ne vise pas que les violences intrafamiliales, mais cible aussi tous les attroupements constatés par les forces de l'ordre malgré le confinement. Des attroupements d'individus alcoolisés, qui ne favorisent pas le respect des gestes barrières. 
 

Les violences intra-familiales


Le constat est unanime le nombre d'appels et de plaintes a baissé drastiquement et " nous inquiète" a déclaré sous-préfète en charge de la cohésion sociale.  Les victimes se retrouvent confinées avec leur bourreau et ne peuvent pas forcément prendre leur téléphone pour appeler et signaler ces violences. Mais elles auront bientôt moyen de contacter de l'aide par SMS grâce au numéro 114. Ce sms sera un moyen complémentaire mis à la disposition des victimes. La dénonciation des violences ne peut pas venir que des victimes ou des forces de l'ordre ou des pharmaciens. " Tous autant que nous sommes nous devons êtres des lanceurs d’alerte " a affirmé la sous-préfète.

Un numéro vert et gratuit d'écoute pour les personnes qui supportent difficilement le confinement est également mis à disposition : 0800 200 240 pour la population mais également les personnels de santé, du lundi au vendredi de 9h à 18h.  
Les Outre-mer en continu
Accéder au live