Coronavirus : La Réunion département "vert", où en est l’épidémie dans l'île ?

coronavirus
coronavirus confinement carte général épidémie covid-19 300420
©Ministère des solidarités et de la santé
Le classement annoncé hier soir est provisoire. Chaque jour, un point sera fait pour savoir s’il est modifié ou pas. Le maintien de La Réunion en "vert" dépendra de l’évolution de l’épidémie de Covid-19 jusqu’au 7 mai. Où en est-on exactement dans l’île ?
A La Réunion, le premier cas positif au Covid-19 a été confirmé le 11 mars dernier. Un cas importé comme la plupart de ceux qui ont suivi, soit 70% du nombre total de cas recensés dans l’île. Hier soir, le bilan global à La Réunion était de 420 cas confirmés de coronavirus.

Parmi eux, il y a aussi des cas autochtones. Des patients contaminés dans l’île, sans jamais avoir voyagé ni côtoyé directement des cas importés. L’agence nationale de santé publique a pour mission de collecter l’ensemble des données concernant l’épidémie et sa propagation afin d’établir un point de situation régulier.

Le dernier remonte au mercredi 29 avril dernier. Alors à 2 jours près, où en est-on à La Réunion ?

 

Ralentissement du nombre de cas confirmés


Depuis le 11 mars, le recensement des cas de covid-19 a évolué. D’abord en augmentation, il n’a cessé de ralentir depuis le 2 avril. Depuis 3 semaines, un plateau a été atteint, a déclaré hier Martine Ladoucette, la directrice de l’ARS.

En effet, sur les 7 derniers jours, 10 nouveaux cas ont été recensés, et 3 journées n’ont vu aucun cas confirmé, contre 34 nouveaux cas rien que pour la journée du 1er avril et 27 pour le 2 avril dernier. Au cours des 2 dernières semaines, 25 cas ont été signalés dont 12 autochtones.
 
coronavirus point situation épidémie covid-19 santé publique france 300420
©Santé Public France
81% des cas confirmés dans l’île sont des personnes de 15 à 64 ans, soit 338 patients. 34 enfants de moins de 15 ans ont été contaminés, 31 personnes âgée de 65 à  74 ans et enfin seules 16 personnes de plus de 75 ans ont été recensées positives au Covid-19.

 

Un taux de positivité de 0,4% aux tests


Le nombre de cas confirmés ralenti, mais pas celui des tests pratiqués. On continue de dépister autant à La Réunion, et le nombre de tests devrait d’ailleurs tripler à la sortie du confinement, d’après l’annonce de la directrice de l’ARS. Ils passeront ainsi à 1 300 par jour à partir du 11 mai.

Après un pic à 14%, le taux de positivité a en revanche très fortement baissé. Mercredi, 0,4% des tests de dépistage pratiqués se sont révélés positif au Covid-19. Ce taux est inférieur à 1% depuis 3 semaines.
 
coronavirus point situation épidémie covid-19 santé publique france 300420
©Santé Publique France
 

Des cas suspects dans 12 établissements médicaux et sociaux


Depuis le 23 mars, 12 établissement médicaux et sociaux ont signalé des situations suspectes. Sur l’ensemble des résidents et personnel testés, 36 personnes se sont avérées être des cas confirmés ou possibles.

5 personnels soignants d’Ehpad ont été testés positifs au Covid-19, dont l’infection pourrait être "ancienne" pour 3 d’entre eux. 2  résidents, hors Ehpad,  ont également été positifs au dépistage. 22 résidents et 7 personnels ont été classés comme cas possibles, leur test ayant été négatif.

Des cas possible dont le nombre continue d’augmenter selon Santé Publique France, notamment parce que les signes cliniques du Coronavirus et de la dengue sont communes. L’épidémie de dengue sévit en ce moment à La Réunion.

 

De 12 patients à un seul pris en charge en réanimation


Depuis deux semaines, le nombre de passage aux urgences pour suspicion de coronavirus est de 2 par jour en moyenne. Nombreuses sont les personnes contaminées qui ne présentent pas de forme sévère et effectuent leur convalescence à la maison. Certaines ont cependant eu besoin d’être hospitalisées, parfois même en réanimation.

Depuis le 11 mars, 12 cas ont été admis dans le service de réanimation du CHU, 1 femme et 11 hommes. Toutes avaient plus de 45 ans : 4 étaient âgées de 45 à 64 ans, 4 autres de 64 à 74 ans et encore 4 de plus de 75 ans. Une seule ne réside pas à La Réunion.

Des patients admis en moyenne 10 jours après le début des signes de la maladie, de 5 à 22 jours selon les cas. 4 d’entre eux ont eu un syndrome de détresse respiratoire aigu, 2 ont nécessité une ventilation invasive. Trois de ces 12 personnes ne présentaient aucun facteur de risques. Les 9 autres étaient sujets à l’hypertension artérielle ou à un diabète de type 1 ou 2.

 

Aucun décès pour Covid-19 à l’hôpital, mais 2 suspicions à domicile


Dans le milieu hospitalier, aucun décès du coronavirus n’a été recensé. La Réunion est d’ailleurs le dernier département où l’épidémie n’a pas fait de mort. Mais avec les nombreuses personnes présentant une forme "légères" restées à domicile, voire même celles qui n’ont jamais été recensées, le bilan pourrait être différent.

Une surveillance des certificats de décès est effectuée par la cellule régionale de Santé Publique France. Ainsi, deux certificats contenant la mention « Covid-19 » ont été recensés. Des situations considérées comme des suspicions de coronavirus, les personnes décédées à domicile ont présenté des résultats négatifs aux tests qui ont été pratiqués.


Pour conserver son statut de département "vert", La Réunion devra conserver ou améliorer plus encore sa situation sanitaire. L’épidémie ne doit en aucun cas progresser d’ici au 7 mai prochain si les Réunionnais veulent pouvoir sortir du confinement le 11 mai. Une évaluation quotidienne sera faite de la situation.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live