Coronavirus : la tension en réanimation diminue à La Réunion

coronavirus
coronavirus covid hôpital CHU soignants
©RB / Imaz Press Réunion
C’est l’indicateur que scrutent avec beaucoup d’attention les autorités. Très élevée la semaine dernière, la pression sur la réanimation diminue depuis samedi. Les ressources humaines restent fragiles et des demandes de renfort ont été faites par le CHU.

L’hôpital est sous tension, et plus particulièrement la réanimation. C’est le message que les autorités ont délivré hier, mardi 13 juillet, lors de l’allocution du préfet de La Réunion.

Tension sur la réanimation

La semaine dernière, 18 nouveaux patients ont été accueillis en réanimation, c’est proportionnellement 6 fois plus qu’en métropole, a indiqué le Pr Xavier Deparis, de l’ARS. Ainsi, au 13 juillet, sur les 112 lits de réanimation disponibles à La Réunion, 40 étaient occupés par des patients positifs au Covid, près de 65 lits l’étaient par des patients pour d’autres pathologies.

Le directeur de la veille et de la sécurité sanitaire de l’ARS a expliqué que 2 à 4 nouveaux patients sont accueillis chaque jour en réanimation actuellement. La semaine dernière, durant deux jours consécutifs, seuls 2 à 3 lits de réanimation restaient disponibles.

©Réunion la 1ère

 

Tension sur les ressources humaines

Invité du journal de Réunion la 1ère hier soir, mardi 13 juillet, le directeur du CHU et GHER, Lionel Calenge a indiqué que la tension était également forte sur les ressources humaines, en médecins anesthésistes réanimateurs et en médecin généralistes principalement.

Un renfort d’un médecin anesthésiste réanimateur a été apporté par la réserve sanitaire. Il a pris ses fonctions lundi 12 juillet, précise Lionel Calenge. Deux médecins généralistes pour les unités Covid doivent suivre.

Lionel Calenge directeur du CHU et GHER, situation à l’hôpital ©Réunion la 1ère

 

Le CHU demande des renforts

Des annonces complémentaires ont tout de même été mises sur les réseaux sociaux par le CHU de La Réunion pour recruter. " Aujourd’hui notre ressource humaine, notamment médicale, elle est fatiguée. On a trouvé des solutions ", relativise le directeur du CHU et GHER. Il précise que des médecins anesthésistes du bloc opératoire sont venus en renfort sur la base du volontariat. Il s’agit pour eux d’heures supplémentaires.

Le directeur du CHU a annoncé "une bonne nouvelle", celle de 20 sorties d’école, des instituts de formation en soins infirmiers. 20 infirmiers diplômés en réanimation vont rejoindre les équipes de réanimation Covid à partir de ce mercredi 14 juillet.

De 117 à 112 lits en réanimation

De 117 lits de réanimation fin juin, le nombre global du département est passée à 112 lits. Le CHU de La Réunion a en effet réduit sa capacité en réanimation de 5 lits, comptant non plus 103 mais 98 lits de réanimation. Le CHOR conserve ses 14 lits de réanimation.

Le nombre total de lits pourrait repasser à 117 si cela s’avérait nécessaire, explique Lionel Calenge. Les demandes de renforts le permettraient, tout comme le volontariat des médecins anesthésistes du bloc opératoire.

Le directeur du CHU et GHER ajoute que, depuis samedi dernier, la pression a diminué en réanimation.