Coronavirus : certains magasins de bricolage rouvrent leurs portes

coronavirus
bricolage
image d'illustration ©Pixabay
Depuis le début du confinement, nombres de commerces jugés « non indispensables à la vie du pays» par le gouvernement ont trouvé portes closes. Ce n’est pas le cas des magasins de bricolage. Certains rouvrent à La Réunion pour le plus grand plaisirs des confinés. 
 
Afin de tromper l’oisiveté initiée par les restrictions de déplacement, de nombreux confinés ont trouvé refuge dans les travaux divers et variés. Rester coincé à la maison donne à certains l’occasion d’entamer des répérations restées jusqu’ici secondaires. D’autres, eux, ne peuvent rester insensibles à l’appel du jardin.

Les mesures de confinement incitent donc à ressortir tondeuses, pinceaux et tournevis. Et ceux qui n’auraient pas le matériel adéquat peuvent toujours se rendre dans les magasins de bricolage. En effet, ces derniers font partie des secteurs essentiels à la vie quotidienne selon le gouvernement.


Les magasins ouvrent en assurant les mesures de sécurité


Le décret publié le 16 mars précise le détail des établissements concernés ou non par une fermeture durant le confinement. En plus des magasins et marchés alimentaires, pharmacies, banques, bureaux de tabac et de presse ou encore les stations-essence qui sont autorisés à ouvrir leurs portes, les commerces spécialisés dans l’équipement informatique tout comme ceux de bricolage spécialisés dans le matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres restent également ouverts, sous réserve de la mise en place des distances sociales recommandées et des gestes barrières.

Certains rayons, comme la découpe du bois ou du PVC, restent toutefois interdits aux clients. Les magasins de bricolage veulent privilégier la vente concernant les réparations d'urgence comme des robinetteries cassées, des fuites à colmater ou encore le remplacement de réfrigérateurs ou congélateurs tombés en panne. 

Le reportage de Jean Régis Ramsamy et Thierry Chenayer :
©reunion

Les commerces de détails d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie ouvrent également leurs portes aux publics.
 
Les professionnels spécialisés dans l’entretien et la réparation de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles, les commerces d’équipements automobile et ceux travaillant dans la réparation de motocycles et cycles sont aussi concernés par ce décret autorisant les ouvertures. 

Dans l’alimentaire, les magasins de produits surgelés, d’alimentation générale, les supérettes, les supermarchés, les magasins multi-commerces, hypermarchés, les boutiques de fruits et légumes, les bouchers, les poissonniers, les boulangeries, tout comme les commerce de détail de boissons en magasin spécialisé ont également le droit d’accueillir du public.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live