Coronavirus : un plan de relance pour le tourisme réunionnais

tourisme
Tourisme
©IRT
A l’arrêt depuis plusieurs semaines, certains secteurs sont en crise. Pour ceux du tourisme ou de la culture, la relance de l’activité ne pourra pas se faire sans soutien. L’ensemble des acteurs de ces secteurs ont établi un plan de spécifique.
L’économie réunionnaise, tout comme la nationale, doit faire face à de grosses difficultés avec la crise Covid. La reprise d’activité n’est pas assurée pour toutes, d’autant que certaines se sont retrouvées totalement à l’arrêt durant de nombreuses semaines et pourraient le rester si rien ne change.

Outre les mesures nationales, un plan de soutien de plus de 80 millions d’euros a été proposé par la Région Réunion dans le cadre d’un Plan Régional de Soutien exceptionnel au monde économique. Les entreprises réunionnaises impactées par la crise Covid ont ainsi pu bénéficier, pour certaines, d’aides parmi 5 dispositifs : le Fonds de Solidarité Nationale, le Fonds de Solidarité Régional, le Fonds de Garantie Régionale, les Prêts Rebonds et le chèque numérique renforcé.

Dimanche 24 mai, le gouvernement annonçait, l’exonération de près de 3 milliards d’euros des charges sociales des entreprises de secteurs particulièrement touchés, le tourisme compris. Si la mesure reste bonne à prendre, les critères d’attribution restent flous, comme pour les autres mesures selon certains professionnels locaux du tourisme. Thierry Chapuis a recueilli leurs réactions.
©Réunion la 1ère

 

Un plan spécifique pour le Tourisme local


Si les structures touristiques sont concernées par ces mesures économiques, cela ne suffit pas à faire face aux pertes d’un secteur totalement mis à l’arrêt durant cette crise sanitaire. Hier, mardi 26 mai s’est tenu un comité de pilotage pour un Plan de Relance du Tourisme Réunion.

Des acteurs, tels que l’Etat, la Région, le Département, l’IRT, les compagnies aériennes, les syndicats et les groupements professionnels y ont participé. Déjà le 16 mai dernier, la Région proposait un Plan de Solidarité Tourisme de 27 millions d’euros afin de relancer l’économie de proximité des acteurs touristiques réunionnais avec les touristes locaux.

 

Favoriser le tourisme local


L’annonce d’un "Chèque Mon île 974" a alors suivi. La relance passera donc par la stimulation du marché local, via des dispositifs incitatifs notamment. La piste de démarches solidaires envers des cibles de clientèles particulières telles que le personnel soignant a également été abordée lors du comité de pilotage.

Selon ses membres, l’idée est de proposer à plus de  55 000 familles, selon leur quotient familial, ainsi qu’aux salariés ayant travaillé sans relâche durant la crise et le confinement, comme les personnels de santé, les éboueurs, les livreurs, les caissiers, des employés de commerce ou encore les acconiers, un chéquier de 15 chèques de 20 euros. Il devrait être valide de juin à décembre 2020.  Une enveloppe de 17 millions d’euros est ainsi consacrée au lancement de ce dispositif, une partie du budget de la Continuité Territoriale sera réorientée pour cela.

 

Fonds de relance et campagne de communication


Un Fonds de Relance et de Soutien aux acteurs touristiques avec un financement FEDER de 10 millions d’euros a été confirmé par le président de Région, Didier Robert. Il doit permettre aux entreprises de réunir l’ensemble des conditions sanitaires nécessaires à l’accueil des consommateurs.

Une grande campagne de communication sur les produits touristiques locaux avec les plus beaux sites de La Réunion sera également réalisée par l’IRT et la FRT, des moyens supplémentaires leur seront ainsi alloués.

 

Des pistes pour la culture et l’événementiel


Les secteurs de la culture et de l’évènementiel était également à l’ordre du jour de ce comité de pilotage. Leur remise en activité a été estimée indispensable, pour cela l’adaptation des opérateurs aux mesures sanitaires devra être accompagnée.  Les grands évènements sportifs et culturels font aussi la renommée de la destination Réunion, réaffirme la Région.

 

Des corridors sanitaires évoqués pour reprendre les liaisons aériennes


La question de la possibilité de lever les restrictions aériennes et rouvrir le ciel aérien a été abordée. Il s’agirait alors de faire de la liaison Métropole – Réunion une ligne "pilote" en matière de sécurité sanitaire. Des corridors sanitaires pourraient ainsi être mis en place depuis l’aéroport de départ à celui d’arrivée et des solutions alternatives à la quatorzaine d’arrivée trouvées.  


Enfin, la reprise des croisières pourra être envisagée à conditions que 3 "points-clés" soient résolus : les infrastructures pour l’accueil des croisiéristes dans le respect des règles sanitaires, informer les compagnies de croisières sur les mesures déployées localement et prendre en compte leurs besoins, et enfin rassurer la population réunionnaise en s’inscrivant notamment dans une logique Océan Indien en matière de sécurité sanitaire.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live