Coronavirus : positives mais sans symptômes, des voyageuses rentrées d’Inde cherchent un hébergement

coronavirus
Illustration - coronavirus CHU Nord 280320
©Réunion la 1ère
Le calvaire continue pour les voyageuses de l’association Fam Dobout. Après avoir été bloquées en Inde et avoir mené un parcours du combattant pour regagner La Réunion, 4 d’entre elles ont été positives au coronavirus. Comment se confiner sans exposer les autres ?
Pricilla et Nicole ont été hospitalisées au CHU de Bellepierre hier. Elles ne présentent aucun symptôme et doivent donc trouver une solution pour passer leur confinement. A leur retour de New Delhi en Inde, il y a 4 jours, elles ne savaient pas qu’elles étaient positives au Covid 19.

Reportage de Laura Striano.
©Réunion la 1ère
 

Un dépistage en deux temps


Avec les autres voyageuses de l’association, elles avaient décidé de passer ensemble leur confinement dans la maison d’une amie, pour ne pas exposer leurs proches. Certaines d’entre elles ont fait le test et ont été diagnostiquées positives. Pricilla décide donc de se faire dépister.

Le résultat revient d’abord négatif. Pricilla décide donc de passer son confinement dans un établissement réquisitionné par la préfecture. Elle n’y restera qu’une nuit. Le lendemain, elle reçoit un appel pour l’informer qu’elle est finalement positive au coronavirus. De même pour son amie Nicole.

 

Positives mais sans symptôme, elles doivent trouver un hébergement


Les médecins ont pratiqué des tests, et sans symptôme, elles doivent quitter l’hôpital. Mais voilà, porteuses elles doivent observer un confinement strict pour veiller à ne contaminer personne. Les autorités sanitaires lui disent qu’elles peuvent rentrer chez elles mais qu’elles doivent rester enfermées dans une chambre.

Hors de question de prendre le risque pour elles. A défaut, elles retourneront chez leur amie. Un protocole de surveillance est établi avec le CHU, mais la préfecture précise que les établissements réquisitionnés n’ont pas vocation à accueillir les personnes malades.  

Pour l’heure, quatre femmes du groupe de voyageuses ont été testées positives.