réunion
info locale

Coronavirus : rupture de stock de chloroquine dans les pharmacies de l'île

coronavirus
Coronavirus : rupture de stock de chloroquine dans les pharmacies
Plus de chloroquine dans les pharmacie de l'île ©Réunion la 1ère
La chloroquine est la molécule dont parle le monde entier. Selon une étude réalisée par le professeur marseillais Didier Raoult, elle pourrait être efficace contre le Covid-19. Oui mais voilà, cette molécule présente dans deux médicaments est déjà en rupture de stock à La Réunion.
Depuis plusieurs jours maintenant, cette pharmacie de Saint-Joseph est en rupture de stock de chloroquine. La molécule censée atténuer les effets du Covid-19 est introuvable dans l'officine. Une rupture de stock qui serait généralisée sur l'île selon ce pharmacien sudiste : 
 

" On en n'a plus. C'est une molécule qui est manquante au niveau de tous les fournisseurs de l'île. C'est un médicament que l'on ne sort pas régulièrement. Il est utilisé chez des patients qui ont des maladies auto-immunes qui le prennent de façon chronique " 

 

1 molécule pour 2 médicaments


La chloroquine et son dérivé l'hydroxychloroquine sont présents dans deux médicaments qui représentent aujourd'hui, un espoir de traitement contre le coronavirus. La "Nivaquine", anti-paludique et le "Plaquénil" préscrit pour des cas de lupus ou de polyarthrite. 
Conséquence des rumeurs d'efficacité contre le virus, les commandes des deux médicaments uniquement délivrables sur ordonnance ont augmenté provoquant une pénurie. 
 

" Si on voulait soigner les gens qui pourraient être portentiellement malades, se sont des millions de boîtes qu'il faut. Or, aujourd'hui, certains laboratoires proposent 300 à 400 000 boîtes. Avec 400 000 boîtes on ne pourrait soigner que les malades " - pharmacien saint-pierrois



" En attendant, tous les gens qui en ont besoin aujourd'hui, pour leur thérapeuthie actuelle risquent d'en être privés. Et se sont des thérapeuthies qui sont lourdes " poursuit ce pharmacien. En France, c'est le laboratoire SANOFI qui produit ces médicaments. Le laboratoire a offert son aide et se dit prêt à faire face une augmentation de la demande. 
Toutefois,si la molécule était jugée efficace, entre la produtcion et l'acheminement. La Réunion devra encore prendre son mal en patience.
 

Symbole d'espoir mais également de controverse


Plusieurs hôpitaux dont le CHU de Marseille administrentdésormais la molécule à ses patients. Pourtant, le Haut Conseil de la santé publique recommande de l'utiliser que pour des cas graves. Olivier Véran, ministre de la Santé a précisé que " l'hydroxychloroquine sera donc désomrais accessible aux équipes médicales hospitalières qui le souhaitent dans les conditions prévues, pour des malades hospitalisés avec des formes sévères sur décision collégiale des médecins". 
Comme tous les traitements, ces médicaments à base de chloroquine ou de l'hydrochloroquine ont des effets secondaires. " Pour les traitements courts, on sait qu'il peut y avoir des toxicités cardiaques avec des troubles du rythme. C'est d'ailleurs, pour ça que l'on recommande de faire un électrocardiogramme, à la mise sous traitement " affirme le Dr ALexandre Bleibtreu, hôpital Pitié-Salpétrière à Paris. 

Le reportage de Laurent Pirotte :