publicité

Corsair : davantage de vols et de confort pour La Réunion

La compagnie aérienne Corsair, tout juste rachetée par un investisseur allemand, tient à rassurer. Son PDG, Pascal de Izaguirre est actuellement à La Réunion. La fréquence des vols sera développée et le confort renforcé.
 

© REUNION1ERE
© REUNION1ERE
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le , mis à jour le
Le PDG de Corsair, Pascal de Izaguirre, en visite à La Réunion, se réjouit du rachat de la compagnie par le groupe d’investissement allemand Intro Aviation. Une aubaine car cela va permettre de redynamiser l’activité de la compagnie aérienne et notamment des dessertes comme celles de l’Océan Indien. La flotte va d’ailleurs être renouvelée et renforcée.

Aujourd’hui, Corsair dispose de 7 avions, mais prévoit d’en compter 10 à l’été 2021, puis 13 en 2023. La première commande a d’ailleurs été signée le vendredi 15 mars dernier, annonce Pascal de Izaguirre. La compagnie se dotera ainsi de ses premiers Airbus A330neo. Le premier appareil devrait rejoindre la flotte en septembre 2020.
 

La Réunion, desserte renforcée

La Réunion est " un des piliers incontournables " selon le PDG de Corsair. Avec 256 000 passagers transportés en 2018 entre Paris et Saint-Denis de La Réunion, la compagnie veut miser davantage encore sur la destination. Les 14 salariés, parmi lesquels ceux des 4 agences de l'île, peuvent donc être rassurés.

Avec l’augmentation du nombre d’appareils neufs, le confort augmentera , tout comme le nombre de fréquences sur des destinations comme La Réunion. Les actuels 747 seront remplacés par des appareils neufs et plus petits, permettant d’augmenter les rotations. Ainsi, de 7 vols par semaine actuellement, la compagnie souhaite passer à 10 ou 11 vols par semaine, voire plus.
 

Le reste de l’Océan Indien

La compagnie veut également renforcer sa présence à Maurice. La destination va donc elle aussi être développée. Pour l’heure, 3 à 4 vols directs ou via La Réunion sont opérés chaque semaine. Dès l’hiver prochain, des vols directs seront exclusivement proposés.

Enfin, Madagascar reste absente de l’offre de Corsair. Le droit de trafic de la compagnie aérienne lui a été retiré depuis l’entrée d’Air Austral dans le capital d’Air Madagascar. « C’est très regrettable », estime Pascal de Izaguirre.
 
Pascal de Izaguirre, le PDG de Corsair © Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère Pascal de Izaguirre, le PDG de Corsair

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play