Coupe du Monde 2022 : seconde défaite de Madagascar

football
Equipe de Madagascar septembre 2021
©Capture d'écran Présidence de la République de Madagascar
La seconde défaite des Barea compromet ses chances de qualifications pour la Coupe du monde au Qatar. Mardi après-midi, dans son stade de Dar-es-Salam, la Tanzanie a gagné 3 à 2. L'équipe de la Grande île a tenté de réagir, en vain. Le début du match a été très compliqué.

Les Barea étaient conscients de l'enjeu. Après la défaite 0-1, jeudi 2 septembre 2021, dans son stade de Tananarive face au Bénin, seule une victoire en Tanzanie leur permettait de conserver une chance de sortir du groupe J pour jouer un match de barrage en vue d'une qualification pour la coupe du monde au Qatar. 

Malheureusement, au coup de sifflet final, le tableau d'affichage est implacable : Tanzanie 3 ; Madagascar 2. Les joueurs de la Grande île ont tenté d'inverser le cours des événements, mais en vain. Le début de match a été cauchemardesque. Quelques minutes seulement après le coup d'envoi, un penalty vient sanctionner une faute de Bapasy, écrit Midi-Madagasikara. 1-0, puis 2-0 à la 26ème minute. 

La "remontada" ne suffit pas

 

La situation étant catastrophique, le sélectionneur fait entrer Njiva Rakotoharimalala avant la fin de la 1ère mi-temps. Le résultat est immédiat. Les Malgaches parviennent à se relancer et égalisent. C'est bien, mais insuffisant ! Au retour des vestiaires, les Barea retombent dans une apathie inquiétante. La "remontada" s'arrête là. Ils regardent les Tafias jouer. Un troisième but de la Tanzanie clôture le score. 

Cette nouvelle défaite compromet l'avenir de la sélection malgache dans cette compétition, mais pas uniquement. Depuis des mois, les footballeurs de la Grande île enchaînent des résultats négatifs. Ils ne sont pas parvenus à se qualifier pour la Coupe d'Afrique des Nations. Le sélectionneur, Nicolas Dupuis a été remplacé par Eric Rabesandratana afin de donner un nouveau souffle, mais cela n'a pas eu l'effet escompté.

Manifestement, sans une prise de conscience des joueurs, sans leur implication totale, rien ne changera et l'équipe de Madagascar retombera dans l'anonymat où elle évoluait avant 2019.