Couvre-feu dans quatre communes, fermeture de centres commerciaux : les réactions des habitants et des commerçants à La Réunion

coronavirus
Un couvre-feu mis en place à saint-Louis.
Un couvre-feu mis en place à Saint-Louis. ©Daniel Bénard

Pour lutter contre le Covid-19, le préfet, Jacques Billant, a décidé de mettre en place un couvre-feu dès vendredi au Port, à La Possession, Saint-Leu, et Saint-Louis. Trois centres commerciaux vont aussi fermer dès ce jeudi. Réactions.

Face à la dégradation de la situation sanitaire dans l’île, le préfet de La Réunion, Jacques Billant, a annoncé, ce mercredi 10 février, la mise en place d’un couvre-feu dans quatre communes dès ce vendredi, et la fermeture de trois centres commerciaux dès demain, jeudi.

A partir de ce vendredi 12 février, et pendant deux semaines, un couvre-feu est instauré de 22 heures à 5 heures du matin, sur les communes du Port, de La Possession, Saint-Leu, et Saint-Louis.

"A 22h, les rues sont déjà vides !"

Rien d’étonnant pour les habitants de Saint-Louis. "C’est bien, mais est-ce que les gens vont respecter ?", s’interroge un commerçant. "Ce couvre-feu arrive trop tard, il fallait le mettre en place avant", assure un jeune Saint-Louisien. Comme beaucoup, il estime qu’à 22 heures à Saint-Louis, "les rues sont déjà videsé. "Il aurait fallu mettre 20h", assure un habitant.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Réactions après l’annonce du couvre-feu à Saint-Louis

 

Pour Juliana M'Doihoma, maire de Saint-Louis, "il faut que ces mesures soient comprises par la population pour une application plus stricte des gestes barrières". "J’ai l’impression que l’approche territorialisée, commune par commune ne suffit pas", estime la maire de Saint-Louis qui souhaiterait "une stratégie globale au vue de l’apparition des variants plus contagieux. Les populations se déplacent, et ne s’arrêtent pas aux frontières des communes".

Regardez son interview sur Réunion La 1ère : 

Julianna M'Doihoma

 

"Un mesure très dure", estime le maire du Port

Dans les quatre communes sous couvre-feu, les taux d’incidence ont franchi le seuil de 100 pour 100 000 habitants. Saint-Louis affiche un taux d’incidence de 120 cas pour 100 000 habitants ; Saint-Leu 119 cas et La Possession 112 cas. Dans l’Ouest, Le Port affiche le plus fort taux d’incidence 149 cas pour 100 000 habitants. Dans les rues, les jeunes s’insurgent contre ce couvre-feu.

Regardez les réactions sur Réunion La 1ère :

Réactions après l’annonce du couvre-feu au Port

 

"Cette mesure est dure, estime de son côté le maire du Port. Entre port du masque et gestes barrières, nous sommes déjà très cadrés dans nos comportements". Pour Olivier Hoarau, "il faut relativiser, nous n’avons que 51 personnes contaminées dans la commune, donc il n’y a pas de propagation rapide du virus".

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Interview du maire du Port

 

"Des décisions difficiles à prendre"

Pour Serge Hoareau, président de l’association des maires, "ces décisions sont difficiles à prendre, mais sont sans doute un passage obligé pour limiter la propagation et l’explosion de l’épidémie à La Réunion". "Il est encore temps agir", assure –t-il.

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Interview de Serge Hoareau président de l’association des maires

 

La colère des commerçants des galeries marchandes fermées

Ce mercredi, le préfet a aussi annoncé la fermeture de trois centres commerciaux de plus de 20 000 m2, pour deux semaines. Dès demain, jeudi, les centres commerciaux de Duparc à Sainte-Marie, Carrefour Grand-Est à Sainte-Suzanne, et Sacré cœur au Port vont devoir baisser le rideau. Cette décision intervient alors que les soldes ont démarré samedi dernier dans l’île et que la Saint-Valentin a lieu ce 14 février.

"C’est un coup dur pour les commerçants des galeries concernées, on ne s’attendait pas à une mesure aussi précipitée, commente Paul François, Président du CCSR (centre commercial super régional). Les commerçants sont en colère, car il n’y a pas eu de cluster dans nos magasins et les clients portent tous des masques". "On ne comprend pas cette fermeture, alors que les bars et les restaurants continuent de fonctionner", poursuit Paul François qui demande un report des soldes dans ces trois centres fermés.

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Paul François, Président du CCSR (centre commercial super régional)

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live