Covid-19 : le préfet de La Réunion instaure un couvre-feu dans quatre communes dès vendredi et ferme trois centres commerciaux

coronavirus
Le parking désert d'une grande surface à La Réunion (photo d'illustration).
Le parking désert d'une grande surface à La Réunion (photo d'illustration). ©Imaz Press

Pour lutter contre le Covid-19, le préfet, Jacques Billant, annonce sur Réunion La 1ère, la mise en place d’un couvre-feu dès vendredi au Port, à La Possession, Saint-Leu, et Saint-Louis. Trois centres commerciaux vont aussi fermer dès ce jeudi. Le point ici.

Après de multiples rencontres et tractations, le préfet de La Réunion, Jacques Billant, a tranché, ce mercredi 10 février. Dans un entretien à Réunion La 1ère , il annonce la mise en place d’un couvre-feu dans quatre communes dès ce vendredi et la fermeture de trois centres commerciaux dès demain, jeudi.

"L’île a franchi le seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants et certaines communes connaissent une très forte circulation épidémique avec des taux supérieurs à 120 cas pour 100 000 habitants", explique le préfet, Jacques Billant.

Retrouvez son interview ici :

Intervention du préfet Jacques Billant

 

Couvre-feu de 22h à 5h dès vendredi, dans quatre communes

A partir de ce vendredi 12 février, et pendant deux semaines, un couvre-feu est instauré de 22 heures à 5 heures du matin, sur les communes du Port, de La Possession, Saint-Leu, et Saint-Louis.

Dans ces communes, les taux d’incidence ont franchi le seuil de 100 pour 100 000 habitants. Le couvre-feu territorialisé est mis en place dès 22 heures et jusqu’à 5 heures du matin. Le Port affiche un taux d’incidence de 149 cas pour 100 000 habitants ; Saint-Louis, 120 cas ; Saint-Leu 119 cas et La Possession 112 cas.

"A La Réunion, nous avons autorisé l’ouverture des bars et restaurants jusqu’à 00h30, il faut désormais limiter les brassages et les déplacements et il faut le faire en début de nuit. C’est une mesure de freinage de l’épidémie important", assure le préfet qui prévient que "si les chiffres ne s’améliorent pas, l’heure du couvre-feu sera abaissé à 18 heures". Le Port pourrait notamment être concerné, puisque son taux d’incidence est déjà à 149 cas pour 100 000 habitants.

Pour les personnes qui doivent circuler pour des motifs professionnels, notamment les travailleurs de nuit, il faudra se munir d’une attestation qui sera bientôt disponible sur le site internet de la préfecture.

Fermeture de trois centres commerciaux dès jeudi

Ce mercredi, le préfet annonce aussi la fermeture de trois centres commerciaux de plus de 20 000 m2. Dès demain, jeudi, les centres commerciaux de Duparc à Sainte-Marie, Carrefour Grand-Est à Sainte-Suzanne, et Sacré cœur au Port vont devoir baisser le rideau.

Cette décision intervient alors que les soldes ont démarré samedi dernier dans l’île et que la Saint-Valentin a lieu ce 14 février.

Le préfet précise qu’il s’agit d’une "mesure prise aussi au niveau national". Il explique que dans ces centres commerciaux, les magasins ayant une offre principalement alimentaire resteront ouverts, comme les supermarchés, les restaurants, poissonneries, boucheries ou encore les pharmacies. En revanche, il n’a pas précisé jusqu’à quand ces centres commerciaux resteraient fermés.

Eviter le reconfinement

"Ces nouvelles mesures doivent nous permettre d’éviter le reconfinement", prévient le préfet de La Réunion alors que le coronavirus et ses trois variants circulent activement dans le département.

"Il est important d’anticiper tout ce qui peut l’être (…). Nous verrons cette semaine les effets de ces premières mesures, nous durcissons encore les mesures si la situation se dégrade", prévient le préfet. Si la barre des 150 cas pour 100 000 est franchie, "un conseil de crise statuera sur un confinement territorialisé ou généralisé", annonce le préfet de La Réunion

Un variant sud-africain est très contagieux dans l’île

Les derniers chiffres du Covid-19 dans l’île font état d’une circulation réelle des variants sur le territoire. Ce mercredi, le préfet annonce "51 cas de variants détectés, donc 43 cas de variant sud-africain, sept cas de variants britannique et un variant brésilien".

"Ces souches de variant sont très contagieuses, car le contact tracing montre que 90 % des cas contact des personnes touchées par le variant sont positives au Covid", assure le préfet.

Ce variant circule aussi à Mayotte où la situation sanitaire est encore pire qu’à La Réunion. Alors que les évacuations sanitaires vers notre île sont plus nombreuses ces derniers jours, le préfet explique le CHU de La Réunion doit jouer "son rôle central dans l’Océan Indien pour permettre la bonne prise en charge de tous les patients". "Les hôpitaux et les Agences Régionale de Santé des deux départements travaillent en étroite collaboration", assure Jacques Billant.

Le masque à l’école pour "protéger les enfants"

Interrogé sur la polémique du port du masque à l’école pour les enfants dès 6 ans, le préfet assure que la semaine de transition s’achèvera ce vendredi. Dès la semaine, le masque sera obligatoire par arrêté préfectoral. "J’entends les inquiétudes et interrogations des parents, assure Jacques Billant. Mais je dois aussi entendre les nombreux parents qui souhaitent la protection des plus jeunes. L’école est avant tout un lieu de collectivité".