Covid-19: 191 994 Réunionnais ont aujourd'hui un schéma vaccinal complet

coronavirus
Le centre de vaccination contre le Covid-19 au CHOR.
©Laurent Figon
Depuis le début de la campagne de vaccination, 241 849 Réunionnais ont reçu une première injection (soit 28,2% de la population totale) et 191 994 Réunionnais ont un schéma vaccinal complet (22,4% de la population totale)

Depuis le début de la campagne de vaccination, 241.849 Réunionnais ont reçu une première injection (soit 28,2% de la population totale) et 191.994 Réunionnais ont un schéma vaccinal complet (22,4% de la population totale). Cette couverture vaccinale reste très insuffisante selon l'ARS-Réunion, en particulier chez les publics les plus exposés aux formes graves de la maladie (personnes âgées et personnes atteintes de pathologies chroniques)

Les chiffres de la vaccination au 5 juillet 2021 :

• 433 843 doses de vaccin ont été administrées
• 241 849 Réunionnais ont pu bénéficier d'une première injection
• 191 994 Réunionnais ont pu bénéficier d'une deuxième injection ou d'une injection au Janssen
• 28,2% de la population de La Réunion est entrée dans le processus de vaccination
• 22,4% de la population dispose d'un schéma vaccinal complet

Du 29 juin au 5 juillet : 32.158 injections ont été réalisées.

* Une couverture vaccinale insuffisante chez les personnes les plus exposées. Les populations les plus vulnérables, exposées aux formes graves de la maladie, avec risque de décès, ne sont pas encore suffisamment protégées par la vaccination selon l'ARS-Réunion : les personnes âgées de plus de 75 ans. Plus de 37 % d'entre elles ne sont pas encore vaccinées à La Réunion, contre 17% seulement en métropole.

> Les personnes atteintes de pathologies chroniques qui les rendent particulièrement exposées au risque de formes graves :

* Les personnes diabétiques. Plus de 51% d'entre elles ne sont pas encore vaccinées alors que plus de 40 % des patients hos-pitalisés en réanimation pour COVID sont diabétiques.

*Les personnes atteintes d'obésité sévère: 62% n'ont pas encore bénéficié de la première dose alors que 30% des patients hospitalisés en réanimation pour COVID sont obèses.