Covid-19 à La Réunion : 26 décès et 10 036 nouveaux cas en une semaine, l'amélioration se confirme

coronavirus
 CHU L'unité Covid de l'hôpital de Bellepierre.
L'unité Covid de l'hôpital de Bellepierre. ©Imaz Press
La préfecture et l'ARS annoncent, ce mardi 1er mars, 26 décès et 10 036 nouveaux cas à La Réunion, du 19 au 25 février. Le taux d’incidence recule encore à 1 172 pour 100 000 habitants. L'épidémie recule pour la cinquième semaine consécutive.

Du 19 au 25 février, les autorités déplorent 26 décès et 10 036 nouveaux cas à La Réunion. Pour la cinquième semaine consécutive, les chiffres montrent une amélioration continue de la situation sanitaire.

Le taux d'incidence est en baisse significative à 1 172 pour 100 000 habitants (contre 1 592 la semaine précédente). Le taux de reproduction (R effectif), le taux de positivité et la pression hospitalière restent quant à eux stables. 

"Au regard de l’évolution favorable des indicateurs, le protocole sanitaire est allégé depuis le lundi 28 février. Un nouveau point sera fait la semaine prochaine afin d’examiner les prochaines étapes de levée progressive des mesures de restriction", annonce la préfecture ce mardi soir.

26 décès  

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé annoncent les décès, intervenus au cours des sept derniers jours, de 26 patients originaires de La Réunion :  

  • 1 personne âgée de 25 à 34 ans,
  • 3 personnes âgées de 45 à 64 ans,
  • 6 personnes âgées de 65 à 74 ans,
  • 16 personnes âgées de plus de 75 ans.

Sur les 26 personnes décédées, 22 présentaient des comorbidités et 22 personnes n’étaient pas vaccinées ou présentaient un schéma vaccinal incomplet. Les quatre personnes vaccinées présentaient des comorbidités.

Taux d'incidence à 1 172 / 100 000 habitants

Le taux d’incidence hebdomadaire est en baisse à 1 172 pour 100 000 habitants (contre 1592,6 la semaine précédente). Au total, 10 036 cas ont été confirmés du 19 au 25 février.  

Compte tenu des 289 069 guérisons et des 666 décès depuis le début de la crise sanitaire, 12 427 cas sont encore actifs à ce jour. Depuis le début de l'épidémie, 302 162 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.

Taux de positivité à 30,6  

Le taux de positivité est à 30,6 % pour la semaine du 19 au 25 février, en légère hausse par rapport à la semaine précédente.

Les taux de positivité les plus élevés concernent toutes les tranches d’âge en particulier : 

  • les personnes de 0-14 ans : 33,7 %
  • les personnes de 35-44 ans : 33,4 %
  • les personnes de 25-34 ans : 32,8 %

Dépistage en baisse de 34 % et nouvelles règles

Par ailleurs, 38 978 tests ont été réalisés du 19 au 25 février, soit une baisse de 34% par rapport à la semaine précédente.

Suite à l’avis du Haut Conseil de la Santé publique le 11 février, des allègements sont mis en œuvre à compter du 28 février. Les personnes contacts disposant d’un schéma vaccinal complet n’ont plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) deux jours après avoir eu l’information d’avoir été en contact avec une personne testée positive. Dans le cas d’un autotest positif, la personne devra confirmer par un test antigénique ou un test RT-PCR. Les règles d’isolement restent inchangées.

Le centre de la NORDEV est toujours ouvert et accueille le public du lundi au dimanche de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30.

Omicron omniprésent  

Du 19 au 25 février, 4 450 cas positifs ont été criblés pour identifier une mutation : 4 080 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, dont 3 808 cas de variant Omicron, soit plus de 93 %.

    64 clusters  

La semaine dernière, 11 nouveaux clusters ont été identifiés. Au 1er mars, il y avait au moins 64 clusters actifs.

Parmi ces clusters actifs, 25 clusters étaient classés à « criticité élevée » et 8 clusters à « criticité modérée ».

Les communes de Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-Denis étaient concernées par une dizaine de regroupements de cas chacun. Les milieux professionnels, les crèches et les établissements de santé sont toujours les plus impactés par ces situations identifiées.  

41 patients en réanimation  

Au 25 février, 41 lits de réanimation sont occupés par des patients positifs à la Covid-19, sur les 99 lits installés à La Réunion, et 37 par des patients présentant d’autres pathologies (78,8 % du taux d’occupation).

Pour les personnes admises en réanimation depuis début février 2022 :

  • 62 % sont des hommes et 38% des femmes
  • 59% des patients admis ont moins de 65 ans
  • 86% présentent au moins une comorbidité
  • 73% des patients en réanimation ne sont pas vaccinés ou ne présentent pas un schéma vaccinal complet.  

La vaccination  

Du 21 au 26 février, plus de 7 750 injections ont été effectuées :

  • plus de 500 personnes ont reçu leur première dose,  
  • plus de 5 770 Réunionnais ont bénéficié d’une dose de rappel, portant à 67,7% le nombre de personnes éligibles ayant effectué leur rappel.  

Au 20 février, 557 033 personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et 570 841 personnes ont reçu au moins une injection. 71,7 % de la population éligible (de plus de 5 ans) est engagée dans un parcours vaccinal soit 66,7% de la population totale,   69,9 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit 65,1 % de la population totale.

Depuis ce 1er mars, les centres de vaccination de Saint-Joseph, du Tampon et de Saint-André sont fermés au public.

Levée du couvre-feu et fin du masque en extérieur

Depuis ce lundi, les principales restrictions sanitaires sont levées à La Réunion. Le couvre-feu est levé et le port du masque n'est plus obligatoire en extérieur, et dans les cours de récréation. Les autorités pourraient envisager les prochaines étapes de levée progressive des mesures de restriction.