Covid-19 : couvre-feu et autres mesures de freinage prolongés jusqu'à la fin du mois à La Réunion

coronavirus
Couvre-feu
©RB / Imaz Press Réunion
Selon nos informations, le couvre-feu et les autres mesures de freinage en vigueur à La Réunion devraient être prolongés jusqu'à la fin du mois, pour continuer de lutter contre la propagation du Covid-19.

Pas encore de bouffée d'air pour La Réunion dans la lutte contre le Covid-19. Selon nos informations, le couvre-feu de 21h à 5h et les autres mesures de freinage en vigueur à La Réunion devraient être prolongés jusqu'à la fin du mois.

Ces mesures avaient initialement été prises par arrêté préfectoral jusqu'au 21 février prochain.

La date du 28 février est avancée

Un nouvel arrêté préfectoral devrait être pris prochainement pour prolonger ces mesures de deux semaines. Toutefois, si la situation s'améliore, le préfet pourrait envisager d'alléger les mesures plus tôt.

La date du 28 février aurait été évoquée, ce mercredi 16 février, par Jacques Billant. Le préfet s'est entretenu avec les maires de l'île, lors de la visio-conférence hebdomadaire.

Une amélioration à confirmer

Le préfet veut prolonger ces mesures de freinage pour s'assurer que l'amélioration de la situation sanitaire se confirme dans les semaines qui viennent. Actuellement, les chiffres sont en baisse pour la troisième semaine consécutive, mais le préfet se veut prudent.

Comme en métropole, Jacques Billant veut aussi une levée progressive des mesures de freinage. Actuellement le couvre-feu est en vigueur de 21h à 5h, mais il y a aussi le port du masque, les jauges, l'interdiction de rassemblement dans les espaces publics, ou encore la fermeture des discothèques. 

Une situation encore fragile

Hier, mardi, l'Agence Régionale de Santé a annoncé du 5 au 11 février, 21 707 cas confirmés.

La Réunion a enregistré 38 décès liés au Covid, dont 29 personnes qui n’étaient pas ou pas entièrement, vaccinées et 34 présentaient des comorbidités. Le taux d’incidence est de 2 536 pour 100 000 habitants (3 596 la semaine précédente).

Le taux de positivité reste très élevé à 33,5%. La situation hospitalière s’améliore, mais reste tendue avec 100 lits de réanimation sur 113 occupés, dont 49 par des patients Covid. De plus, 220 patients sont hospitalisés en médecine Covid.