Covid-19 : l'Etat d'urgence sanitaire pourrait être rétabli à La Réunion jusqu'au 31 mars 2022

coronavirus
coronavirus covid personnes dans la rue masque saint-denis
©Imaz Press Réunion
Dans l'avant-projet de loi sur le passe vaccinal qui vient d'être transmis au Conseil d'Etat, le gouvernement propose de déclarer à nouveau l'Etat d'urgence sanitaire à La Réunion jusqu'au 31 mars 2022. Ce qui permettrait de prendre des mesures plus restrictives pour freiner l'épidémie...

L'Etat d'urgence sanitaire pourrait à nouveau être déclaré à La Réunion jusqu'au 31 mars 2022, au vu de l'aggravation de la situation dans le département. C'est ce que propose entre autres le gouvernement dans son avant-projet de loi sur le passe vaccinal, d'après une information du journal Les Echos. De quoi craindre le retour de mesures de freinages plus restrictives telles que le couvre-feu au début de l'année 2022.

Le texte qui vient d'être transmis au Conseil d'Etat devrait être présenté après Noël, le lundi 27 décembre, lors d'un Conseil des ministres extraordinaire, avant d'être examiné ensuite en commission à l'Assemblée nationale dès le 29 décembre. Il serait ainsi adopté vers la mi-janvier.

Un taux d'incidence de 550/100 000 à La Réunion

A l'issue du Conseil des ministres, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement a pris la parole pour annoncer la tenue de ce conseil des ministres exceptionnel, le dernier de l'année. L'épidémie de Covid-19 continue de progresser à un rythme inquiétant, avec des "niveaux d'incidence inédits en France".

A La Réunion, le taux d'incidence qui était de 532,5 cas pour 100 000 habitants la semaine dernière, s'élève désormais à 550/100 000 habitants, selon les chiffres enregistés au cours de ces trois derniers jours par les autorités, même si la situation reste pour l'instant sous contrôle dans les hôpitaux, puisque seuls 24 lits de réanimation sont occupés sur les 78 lits qui sont à disposition.Mais cette situation reste "très fragile et préoccupante" dans l'île.

Coup d'accélérateur sur la vaccination

Avec ce projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal, le gouvernement entend donner un nouveau coup d'accélérateur sur la vaccination, alors que le nouveau variant Omicron devient "progressivement majoritaire dans plusieurs régions". Gabriel Attal estime qu'il le sera au niveau national, "probablement entre Noël et le Nouvel An".

A La Réunion, en tout cas, le variant Delta reste, pour l'instant, majoritaire à 95%, tandis que 19 cas positifs au variant Omicron ont été identifiés depuis le 30 novembre.

Selon les chiffres communiqués hier, mercredi 22 décembre, par la préfecture et l'ARS, 77% de la population éligible (de plus de 12 ans) est engagée dans un parcours vaccinal, soit 63 % de la population totale, 75% de la population éligible présente un schéma vaccinal complet, soit 61,5 % de la population totale. Plus de 132 600 personnes ont effectués leur rappel à ce jour.