COVID-19 : Les Seychelles passent au confinement

coronavirus
Seychelles Coronavirus
©Gabriel Robert
Les Seychelles passeront au confinement ce jeudi. Le Commissaire de la Santé des Seychelles a annoncé  « un lockdown » d’une durée de 3 semaines. Lundi dernier, le Président de la République avait pourtant envisagé une réouverture des écoles pour la première semaine de mai.


 
La troisième contamination locale a eu raison de la liberté distancée. Pour rappel, lundi dernier, un agent de l’aéroport International de Mahé âgé de 26 ans a été testé positif au COVID-19. Le Commissaire à la Santé des Seychelles estime dans l’incertitude d’une transmission communautaire « qu’il est important de casser la chaine de transmission en mettant en place ce confinement ».

Ce jeudi, seuls les hôpitaux, pharmacies, supermarchés et services essentiels au bon fonctionnement du pays devraient rester ouverts. Lors d’une conférence de presse, le Commissaire à la Santé des Seychelles, Judes Gedeon a annoncé que les Seychellois devaient rester « kot zot » (ndlr : chez eux en créole Seychellois). Cette mesure prendra effet ce mercredi 8 avril à minuit pour une durée de 3 semaines. Des contrôles policiers devraient se faire progressivement pour faire respecter les mesures de confinement.
 

Le dernier grand rassemblement en l'honneur des soignants


Ce mardi 7 avril, Journée Internationale de la Santé, l’ensemble des Seychellois étaient appelés à applaudir les soignants du pays et de la planète. Lors de son discours télévisé du lundi 6 avril, le chef de l’Etat, Danny Faure avait demandé aux Seychellois de saluer le corps médical par des applaudissements. À 9h00 hier, une bonne partie de la population s’est jointe au mouvement comme ici dans les locaux de la Seychelles Broadcasting Corporation. Les équipes de la SBC ont apporté leur soutien aux personnels soignants: 
  

Les Seychelles face à la pire récession de leur histoire


Le ministre des Finances, Maurice Loustau-Lalanne a proposé hier matin en deuxième lecture un amendement budgétaire exceptionnel d’un peu plus d'un milliard de roupies. Le discours du ministre correspond aux dernières recommandations du Président qui avait appelé la population à faire des dépenses utiles ces prochains mois.

En effet, les projections statistiques montrent que les Seychelles pourraient faire face à la pire crise économique de leur histoire. La croissance économique pour l’année 2020 est aujourd’hui estimée à -10.8% (en 2019, l’OCDE avait tablé sur une croissance à 3.5%). Maurice Loustau-Lalanne a annoncé à l’Assemblée Nationale ce mardi, qu’il redoutait une grosse dépréciation de la Roupie Seychelloise (SCR). La crise touristique liée à la crise sanitaire mondiale aura pour conséquence une baisse des ressources en devises étrangères pour la Banque Centrale des Seychelles. Elle pourrait  se vider progressivement jusqu’au retour des voyageurs prévu « dans le pire des scénarios »  pour octobre. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live