Covid-19 : masque en intérieur, danse et rassemblements festifs, les règles évoluent ce samedi 26 mars

coronavirus
coronavirus covid-19 restaurant pass vaccinal protocole sanitaire
©Indranie Pétiaye
Fin du masque dans les lieux soumis au pass vaccinal, reprise des rassemblements festifs et de la danse, l’allègement des mesures de lutte contre le Covid se poursuit. Ce samedi 26 mars, une nouvelle étape sera franchie, a confirmé hier le préfet de La Réunion.

Si la décrue du nombre de cas amorcée depuis le mois de février s’est arrêtée depuis 2 semaines, le préfet de la Réunion poursuit tout de même son plan de désescalade. La pression hospitalière diminue.    

Prochaine étape le samedi 26 mars

Dans ce contexte, Jacques Billant confirme les assouplissements précédemment annoncés. A compter du samedi 26 mars :

  • levée de l’obligation du port du masque dans les établissements recevant du public soumis au pass vaccinal en intérieur et en extérieur
  • levée de l’interdiction des rassemblements festifs à caractère privé dans les établissements recevant du public, comme les salles des fêtes
  • fin de l’interdiction des activités de danse dans les établissements recevant du public
  • levée de l’interdiction des moments de convivialités dans les Etablissements recevant du public et les entreprises
  • autorisation de la consommation debout dans les bars, cafés et restaurants.    

La dernière étape de levée des restrictions en suspens

Le préfet de La Réunion souligne cependant qu’un " point d’inquiétude subsiste " au regard e la couverture vaccinale qui " plafonne " à 65% de la population, contre 80% au niveau national. Les impacts des allègements du 26 mars seront donc mesurés avant d’engager dans la 1ère quinzaine d’avril la dernière étape de levée des mesures de restriction.   

La levée du pass vaccinal dans tous les lieux où il est aujourd’hui requis et la levée du port du masque en tous lieux, à l’exception des transports collectifs restent en suspens.   A noter, depuis le lundi 21 mars, l’obligation d’isolement pour les cas contacts non-vaccinés est levée. De plus, le 31 mars prochain, le centre de dépistage de la Nordev fermera ses portes, compte tenu de la baisse du recours aux tests depuis quelques semaines, indique la préfecture.