Covid-19 : sept décès et 3 252 nouveaux cas, la situation épidémique s'améliore encore à La Réunion

coronavirus
Un test de dépistage du Covid-19 à La Réunion.
Un test de dépistage du Covid-19 à La Réunion. ©Imaz Press
La préfecture et l'ARS annoncent, ce mardi 24 mai, sept décès et 3 252 nouveaux cas à La Réunion, du 14 au 20 mai. La circulation virale poursuit sa décroissance, et la situation épidémique s'améliore pour la 5ème semaine consécutive, selon la préfecture.

La circulation virale poursuit sa décroissance, la situation épidémique s'améliore encore, mais la vigilance reste de mise face à la levée des restrictions, estime la préfecture de La Réunion dans son dernier bulletin hebdomadaire.

Des indicateurs en baisse

Sur les sept derniers jours, les autorités annoncent les décès de sept patients et 3 252 nouveaux cas de Covid-19 à La Réunion (contre 5 383 la semaine dernière). Du 14 au 20 mai, le taux d’incidence s'établit à 380 cas pour 100 000 habitants, (contre 629 la semaine dernière). Le taux de positivité est aussi en baisse à 22,5 % (contre 27,9% la semaine précédente).   

Le nombre d'hospitalisation en service de réanimation poursuit aussi sa baisse. Au 24 mai, cinq lits de réanimation sont occupés par des patients Covid, contre six précédemment, et 54 par des patients atteints d'autres pathologies. Le taux d'occupation s'élève donc à 79%. 

Sept décès  

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé annoncent sept décès, intervenus au cours des sept derniers jours, de patients tous originaires de La Réunion.

  • une personne âgée de 45 à 64 ans
  • une personne âgée de 65 à 74 ans
  • cinq personnes âgées de plus de 75 ans

Sur les sept décès, six personnes n’étaient pas vaccinées ou présentaient un schéma vaccinal incomplet. La personne vaccinée présentait de fortes comorbidités.

Taux d'incidence à 380 / 100 000  

Le taux d’incidence hebdomadaire est en nette baisse passant 380 / 100 000 habitants, (contre 629 la semaine dernière).  

 Au total, 3 252 cas ont été confirmés du 14 au 20 mai. Compte tenu des 406 484 guérisons et des 777 décès depuis le début de la crise sanitaire, 4 102 cas sont encore actifs à ce jour.   

Depuis le début de l'épidémie, 414 615 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.  

Du 14 au 20 mai, 1 739 cas positifs ont été criblés pour identifier une mutation : 1 634 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, en l’occurrence le variant Omicron, soit près de 94%.

Un 3ème cas de sous-lignage BA.4 a été séquencé à La Réunion chez une personne de retour des Seychelles fin avril.
Une surveillance renforcée a été initiée début avril en lien avec Santé Publique France sur les sous-lignages BA.4 et BA.5. Le contact-tracing a été réalisé par la plateforme commune ARS-Assurance Maladie afin de limiter le risque de transmission de ces sous-lignages.

Taux de positivité à 27,9 %  

Le taux de positivité est à 22,5 % pour la semaine du 14 au 20 mai, en baisse par rapport à la semaine dernière.  

Dépistages en baisse

Au total, 18 733 tests ont été réalisés sur la période, contre 25 646 la semaine précédente.

Cinq patients en réanimation

Au 24 mai, cinq lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19, sur les 74 lits installés à La Réunion, et 54 par des patients présentant d’autres pathologies ( 78% de taux d’occupation).  

La vaccination  

Du 16 au 24 mai, le nombre d'injections est en hausse, soit plus de 3 200 injections effectuées : plus de 300 personnes ont reçu leur première dose, plus de 2 600 Réunionnais ont bénéficié d’une dose de rappel, dont environ 1 000 personnes de la 2ème dose de rappel.   

Au 21 mai :

  • 72,3% de la population éligible (de plus de 5 ans) est engagée dans un parcours vaccinal soit 67,3 % de la population totale,
  • 70,8 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit 65,9 % de la population totale.

Le Vaccinobus poursuit sa route

Le Vaccinobus a repris la route dans les communes de l’île le 17 mai, avec 318 personnes vaccinées pour sa première semaine de reprise (du 17 au 20 mai). Les injections ont concerné principalement des rappels ou 2èmes doses de rappel.