Covid-19 : un cas positif au variant Omicron confirmé à La Réunion, le premier cas en France

coronavirus
Séquençage des souches virales du covid-19 par les chercheurs du Pimit, dans les locaux du Cyroi
C'est grâce à cet appareil que le séquençage des souches virales du covid-19 est possible dans les laboratoires du Pimit, au Cyroi, à La Réunion ©Réunion La 1ère
Le premier cas positif au variant Omicron a été identifié à La Réunion, a annoncé ce mardi 30 novembre le docteur Patrick Mavingui, spécialiste du séquençage, sur Réunion la 1ere radio. Il s'agit d'un homme de 53 ans qui est passé par le Mozambique et l'Afrique du Sud avant de rentrer à La Réunion.

C'est désormais une certitude. Redouté pour son caractère particulièrement contagieux, le variant Omicron est présent à la Réunion. Un premier cas positif de cette souche du Covid-19 a été identifié dans le département, a confirmé ce mardi 30 novembre le docteur Patrick Mavingui, sur les ondes de Réunion la 1ere radio.

Le Dr Mavingui est le responsable de l'Unité mixte de recherche processus infectieux en milieu insulaire tropical (PIMIT). Il explique que très tard, dimanche soir, six cas suspects ont été répertoriés par l'ARS et Santé publique France, et l'analyse en urgence de ces échantillons par les spécialistes du séquençage a permis de confirmer ce cas positif, le premier en France. Les cinq autres prélèvements sont, eux, négatifs.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

©reunion

Un quinquagénaire de retour d'Afrique australe

Quel est le profil de cette première personne dont il a été confirmé qu'elle est atteint du variant Omicron ? Il s'agit d'un homme de 53 ans qui a voyagé au Mozambique, avant de faire escale à Johannesbourg, en Afrique du Sud, et de rentrer à La Réunion, le 20 novembre dernier, dans le cadre d'un déplacement professionnel.

Cette personne aurait bien réalisé un test au départ de son vol et celui-ci s'est révélé négatif, tout comme le premier test qu'elle a réalisé à son retour à La Réunion. Elle est par la suite allée une nouvelle fois se faire dépister lorsqu'elle a commencé à présenter de premiers symptômes. C'est là qu'elle a été confirmée positif au coronavirus.

Des mesures ont aussitôt été prises par les autorités sanitaires : "L'ARS a réagi tout de suite, cette personne a été placée en isolement, mais aussi son entourage", indique encore le docteur Mavingui qui précise que l'homme est symptomatique sans présenter pour autant de forme grave du virus. Il souffrirait "de toux, de douleurs musculaires, de la fatigue et de la fièvre", selon le chercheur.

Revoir l'interview complète du docteur Mavingui dans la matinale de Réunion La 1ère :

La Réunion et Mayotte exposées

Dimanche, le ministère de la Santé Olivier Véran a indiqué qu'il surveillait "avec une attention particulière les territoires ultramarins de La Réunion et Mayotte qui sont en lien direct ou indirect avec (les sept) pays" d'Afrique Australe avec lesquels les liaisons aériennes ont été suspendues depuis vendredi.

Olivier Véran a également annoncé dimanche que huit cas "possibles" de porteurs du variant Omicron avaient été détectés en France.