Covid : les plus de 18 ans à risque éligibles à la vaccination à La Réunion

coronavirus
La vaccination s'accélère à La Réunion.
La vaccination progresse avec plus de 9700 doses administrées en une semaine à La Réunion. ©Imaz Press

De nouvelles livraisons de doses et un 10ème centre de vaccination ouvert dès le 11 mai, la campagne de vaccination s’accélère à La Réunion. A compter de ce vendredi, toutes les personnes de plus de 18 ans atteintes de pathologies graves sont éligibles à la vaccination.

125 000 créneaux pour la prise de rendez-vous seront disponibles dans les prochaines semaines, dont 10 000 dès la semaine de 10 mai. La campagne de vaccination s’accélère un peu plus encore à La Réunion.

Après s’être fixé pour objectif 75 000 personnes vaccinées à la fin avril, les autorités affichent désormais celui de 200 000 Réunionnais vaccinés d’ici le 31 mai. L’augmentation importante des doses déjà reçues et prévues pour les 4 semaines à venir doit permettre de l’atteindre, d’où le nombre important de créneaux de prise de rendez-vous.

Objectif : 200 000 personnes vaccinées au 30 mai

Pour tenir la cadence, les possibilités d’injections ont été augmentées au sein des 9 centres de vaccination déjà opérationnels dans l’île. Un 10ème centre de vaccination va ouvrir à La Possession à partir du 11 mai.

Six centres de vaccination, gérés par les services inter-entreprises de médecine du travail, doivent également ouvrir. Ils seront répartis sur l’ensemble du territoire pour certains salariés du secteur privé comme du secteur public, et accessibles sur convocation individuelle.

Enfin, le nombre de doses de vaccins mises à disposition des personnels de santé volontaires, comme les pharmaciens, les médecins et éventuellement les infirmiers, sera augmenté pour effectuer la vaccination au sein des officines, cabinets et à domicile.

Vaccination pour les personnes de plus de 18 ans à risque

De fait, la vaccination peut s’élargir à de nouveaux publics prioritaires. Les personnes de plus de 18 ans atteintes d’une pathologie considérée comme à risque de forme sévère Covid-19 peuvent bénéficier de la protection vaccinale à compter de ce vendredi 30 avril.

Les publics les plus vulnérables, à savoir ceux le plus fréquemment confrontés au risque de formes graves de la maladie voire de décès, sont prioritaires pour la protection vaccinale :

- toutes personnes âgées de plus de 50 ans

- toutes personnes de plus de 18 ans atteintes d'une des pathologies considérées comme à risque de forme sévère Covid-19 :

  • Obésité (IMC > ou = à 30) ;
  • Pathologies cardio-vasculaires (hypertension artérielle compliquée, antécédent d’AVC, antécédent de coronaropathie, antécédent de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque) ;
  • Diabète (de type 1 et 2) ;
  • Pathologies respiratoires chroniques ;
  • Insuffisance rénale chronique ;
  • Cancer ou hémopathie maligne actif de moins de 3 ans ;
  • Cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
  • Immunodépression congénitale ou acquise ;
  • Syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;
  • Pathologies neurologiques (maladies du motoneurone, myasthénie grave, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, paralysie cérébrale, quadriplégie ou hémiplégie, tumeur maligne primitive cérébrale, maladie cérébelleuse progressive).

Vers un élargissement rapide à tous les plus de 18 ans

A noter, 95% des hospitalisations en réanimation Covid concernent des personnes ayant des pathologies à risque. Plus de 80% des décès liés au Covid-19 concernent les personnes de plus de 65 ans.

A La Réunion, le taux de vaccination des personnes âgées de plus de 75 ans est supérieur à la moyenne des autres départements d’Outre-mer, mais reste tout à fait insuffisant, selon les autorités sanitaires. Seuls 40% des bénéficiaires potentiels de cette tranche d’âge y ont eu recours. Chez les Réunionnais de plus de 50 ans, ce taux atteint 21%.

Faute de demandes de la part des publics prioritaires, les autorités pourraient élargir les possibilités de vaccination à l’ensemble de la population de plus de 18 ans, sans autres critère, dans le courant de la semaine prochaine.