Crise du coronavirus : des étudiants restent à La Réunion, le nombre d’inscrits explose à l’Université

éducation
L'Université de La Réunion.
L'Université de La Réunion. ©Imaz Press
La rentrée universitaire se prépare à La Réunion avec les précautions qui s'imposent. Avec la crise du coronavirus, de nombreux étudiants ont décidé de rester dans l’île. Le nombre d’inscrits explose pour cette rentrée, avec plus de 1 200 élèves supplémentaires.
Près de 18 200 étudiants sont inscrits à l’Université de La Réunion pour cette nouvelle rentrée, soit 5 % d’augmentation. Un chiffre jamais atteint. L’an dernier, 17 341 étudiants étaient inscrits à la fac, tout régime d’inscription confondu (formation initiale, continue et public étranger).
 

Les étudiants restent dans l’île

Le nombre d’inscrits à l’Université de La Réunion explose en raison de la crise du coronavirus. De nombreux étudiants réunionnais ont décidé de poursuivre leur cursus dans l’île pour cette rentrée. Face à la crise sanitaire, ils renoncent à partir étudier dans l’Hexagone.

"Cette rentrée est celle de tous les défis, estime Frédéric Miranville, président de l’Université de La Réunion. La crise a réduit les possibilités pour les bacheliers de suivre des formation hors du département, nous allons donc les accueillir ici et nous laisserons aucun jeune sur le carreau". Selon Frédéric Miranville, cette hausse des effectifs s'explique aussi par le taux de réussite record au bac cette année. "Il amène donc plus de bacheliers à l'Université", remarque le président de l'Université de La Réunion.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère : 

Les filières lettres, droit et santé plébiscitées

Les inscriptions à l’Université ont débuté le 1er juillet et se clôturent le 21 septembre prochain. Pour le moment, il y a 1 296 élèves en plus pour cette rentrée, mais ce chiffre pourrait encore augmenter. L’Université pense dépasser les 1 500 étudiants supplémentaires. "Nous avons là l’équivalent de quatre années d’augmentation d’effectifs en une", explique Frédéric Miranville, président de l’Université de La Réunion. 

Les effectifs augmentent le plus dans trois filières : UFR lettres (3072 inscrits validés) ; UFR droit (3047 étudiants) et UFR Santé (1737 inscrits).
 

Un enseignement semi-présentiel et semi-distanciel

"Face à cette crise sanitaire, les modalités pédagogiques doivent changer, assure Frédéric Miranville. Nous avions déjà organisé la rentrée universitaire le 18 juin dernier avec le principe d'hybridation". En effet, l’enseignement est désormais hybride à l'université, avec du semi-présentiel et semi-distanciel. Une partie des étudiants sera présent sur place quand l’autre partie sera connectée et suivra les cours à distance.

"La capacité d’accueil de nos salles a été réduite de moitié, souligne Frédéric Miranville. Nous accueillons le plus possible d’étudiants en présentiel et le reste en distanciel". L’enseignant arrivera dans sa salle de cours avec un kit mobile qui lui permettra d’enregistrer son cours et le mettre en ligne par la suite. Ainsi, il sera disponible ultérieurement par l’ensemble des étudiants.

"Ce mode de fonctionnement répond à la demande des étudiants qui souhaitent avoir accès au cours en dehors de l’amphithéâtre", assure la direction de l’Université, qui rappelle que plus de 600 heures de cours en ligne sont déjà disponibles sur la plateforme numérique.
 

Les mesures sanitaires

Les mesures sanitaires sont aussi renforcées sur les sites de l’Université. Le port du masque est obligatoire, tout comme la distanciation physique. Les enseignants de retour de séjour hors département seront en septaine et en télétravail. La désinfection des sites aura lieu avant la reprise. Un sens de circulation est mis en place sur le campus de Saint-Denis. Le personnel sera équipé de masques et de visières. En cours, l’enseignant pourra retirer son masque et mettre sa visière s’il est à une distance suffisante des élèves.

Enfin, une brigade Covid-19 sera mis en place pour renforcer les équipes et faire de la pédagogique.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live